Zakaria Rachdi est le meilleur buteur du Cercle Paul Bert de Bréquigny cette saison. (Photo Benjamin Bénéat)

A 26 ans, le milieu de terrain passé par le Stade Brestois et le Vannes OC est le fer de lance de l’attaque rennaise. Rencontre.

Zakaria, le CPB Bréquigny a très bien commencé la saison mais depuis quelques mois c’est très compliqué avec notamment une dernière défaite face à Paimpol lanterne rouge de DSE.
« Oui on a très bien commencé, le club a mis les moyens comme jamais pour faire une bonne saison et viser la montée en CFA2. Il y’a eu des recrues et tout avait bien commencé. Il faut faire plus d’effort. »

Qu’est ce qui cloche concrètement ?
« On ne sait pas trop. Si je devais pointer quelque chose ce serait le manque de rigueur. A nous de travailler plus pour corriger cela. »

Le club a changé de coach mais a toujours du mal en ce moment, est-ce la crise ?
« Non, je ne parlerai pas de crise. C’est une mauvaise passe mais on travaille pour changer cela. L’encadrement et les joueurs sont prêts à tout faire pour aller mieux. Et la défaite en coupe de Bretagne ne change rien. »

Vous êtes la quatrième attaque de DH mais en défense vous êtes moins bien, comment expliques-tu cette différence ?
« Je suis étonné qu’on soit quatrième attaque (rire). Défensivement on doit travailler ensemble. On ne le fait pas assez, on manque de cohésion sur certaines phases et on le paie cash. »

« On ne se voit pas assez en dehors du football ! »

Qu’est-ce que le changement de coach a apporté à votre équipe ?
« Malgré les résultats, on est très satisfait du coach. Il connaît tous les joueurs et forcément ça fait du bien. On a besoin de se serrer encore plus les coudes pour inverser la tendance. »
Ce manque de cohésion sur le terrain, ça se ressent dans le vestiaire ?
« Oui. On s’entend tous très bien. Mais on ne se voit pas assez en dehors du football. C’est regrettable car le football amateur c’est surtout du plaisir. Quelque part, cela me frustre. »

Le prochain match contre Vitré s’annonce important pour la suite de votre saison. Quelles sont vos ambitions désormais ?
« Nos ambitions restent les mêmes, la montée. On sait qu’avec une série de quelques victoires on peut se replacer très vite. Il y’a une obligation de résultat contre Vitré. »

Propos recueillis par Maxime Rabbé

PARTAGER