Zakaria Fdaouch
Zakaria Fdaouch quitte l'US Saint-Malo pour le FC Martigues. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Après une riche saison du côté de Saint-Malo, Zakaria Fdaouch (25 ans), passé notamment par le centre de formation des Girondins de Bordeaux, a décidé d’embrasser un nouveau projet du côté de Martigues.

Zakaria, une saison de toute beauté réalisée avec St Malo personnellement. Comment l’expliques-tu ?

« Oui, je me suis senti très bien. J’étais déjà sur une bonne dynamique avant le Covid et j’ai abordé l’exercice 2021/2022 avec l’envie de confirmer. Ma détermination m’a beaucoup aidé à atteindre mes objectifs également. Je suis quelqu’un de très ambitieux, je ne me fixe aucune limite, je voulais montrer mes qualités en N2, voir où j’étais capable d’aller. J’ai souvent fait de bonnes saisons mais il manquait l’efficacité. J’ai progressé sur le dernier geste. »

Collectivement, la saison a été très compliquée avec un maintien acquis dans les derniers instants du championnat…

« Quand j’ai signé à Saint-Malo, à l’époque de Fabien Pujo, on parlait d’un projet ambitieux, de jouer les premiers rôles du classement. Malheureusement, il ne s’est pas passé ce qui devait se passer. Cependant, j’ai su rester concentré sur mes performances afin d’aider l’équipe et le collectif. »

« A Martigues, j’ai directement senti de la confiance ! »

Tes performances ont tapé dans l’œil de plusieurs clubs, dont le FC Martigues, promu en National, où tu viens de signer. Quel est ton ressenti ?

« Beaucoup de clubs se sont renseignés, dès décembre, et j’aurais pu partir dès la trêve en décembre. D’ailleurs, ça a été un moment compliqué car j’ai eu l’opportunité d’aller plus haut et je n’ai pas pu car j’étais encore sous contrat avec l’USSM. Dans le foot, ça va très vite et il ne faut pas laisser passer le train. Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte et parfois, même quand on est bon, ça ne vient pas. J’étais donc persuadé que si je continuais sur ma lancée, ça paierait. »

Le feeling est bien passé avec tes nouveaux dirigeants ?

« Après avoir échangé avec le directeur sportif du FC Martigues, j’ai directement senti de la confiance ; c’était très naturel. Je me suis directement retrouvé dans le projet du club. Ensuite, quand j’ai eu le coach, il m’a expliqué qu’il me suivait déjà depuis un moment, lui qui est également passé par Saint-Malo. »

Après avoir inscrit 11 buts et délivré quatre passes décisives en N2, quels sont tes objectifs à l’échelon supérieur ?

« Je souhaite déjà être performant dans le contenu. Les statistiques viendront ensuite. Je n’aime pas juste marquer, je cherche avant tout à être bon. Une fois ce niveau de performance atteint, c’est plus simple de jouer, et de faire jouer. Je n’ai aucun doute, aucune appréhension concernant le niveau supérieur. Je suis juste pressé de voir un peu plus haut. »

« Je ne suis pas un joueur qui me cache »

Après tes débuts aux Girondins et ton passage remarqué à Anglet, considères-tu que tu sois arrivé à maturité à 25 ans ?

« Oui tout footballeur est perfectible (rires). Je suis quelqu’un avec du caractère, un défaut comme une qualité. Et je pense que j’ai encore besoin de travailler la question du sang froid sur le terrain. Sinon, je pense que je suis arrivé à maturité. »

Que peux-tu amener aujourd’hui dans le jeu au groupe de Grégory Poirier ?

« De la folie devant, de la percussion, de la personnalité. J’aime le public, surtout dans le Sud, et je joue aussi au foot pour régaler les spectateurs. Je sais qu’ils sont chauds dans cette région et quand on n’est pas bon, ils n’hésitent pas à le faire savoir. Je ne suis pas un joueur qui me cache et je compte bien le montrer ! »

SHARE