Xavier Mouret (Beaucaire, N3) : « Sans dérogation, le club sera forfait ! »

Xavier Mouret
Xavier Mouret monte au créneau à propos de la coupe de France. (Photo Facebook Xavier Mouret)
Bannière stages Louza

Prévue le week-end du 30 et 31 janvier, la reprise de la coupe de France ne fait pas que des heureux chez les clubs amateurs. Xavier Mouret, président du Stade Beaucairois 30 dénonce une mascarade et un temps de préparation trop court. Le club pourrait déclarer forfait pour ce sixième tour de coupe de France.

Certains clubs sont en colère après les décisions prises par la Fédération française de Football en ce qui concerne la coupe de France. Si ils sont heureux de reprendre le chemin des compétitions, ils déplorent le timing avec seulement neuf à dix jours pour se préparer pour un sixième tour de coupe de France. C’est le cas, de Xavier Mouret, président du Stade Beaucairois 30, en ligue Occitanie.

« C’est une nouvelle décision scandaleuse de la part de la Fédération Française de Football. Ils nous obligent à reprendre et à jouer sous dix jours. La mascarade continue après les annonces et contre-annonces de reprise…  Le club est très content de retrouver le chemin de la compétition mais le timing est incohérent. Les clubs amateurs sont comme des objets qu’on utilise une fois et qu’on jette directement à la poubelle. Il y a un grand manque de respect et de considération. »

Toujours pas de dérogation pour s’entraîner

Il pointe l’absence de dérogation qui ne permette pas aux clubs amateurs de s’entraîner normalement. « Comment la FFF peut annoncer la reprise de la compétition sans l’autorisation des dérogations ? Ils sont dans la continuité de ces dernières semaines, ils enchaînent les contradictions. Au mieux, nous aurons cette dérogation ce soir. On ne pourrait s’entraîner que jeudi. Neuf jours pour préparer un match de coupe de France avec des joueurs à court de forme, c’est impossible. Selon moi, les clubs amateurs auraient préféré ne pas reprendre la compétition dans de telles conditions. »

Le président beaucairois donne ses arguments. « C’est trop compliqué avec un protocole très strict. Il faut trouver un médecin. Ils ont autre chose à faire. Peu de médecins vont se déplacer bénévolement. Il faudra encore payer. Si la reprise était fixée au 15 février, on aurait rien dit. En temps normal, il faut six semaines pour se préparer. J’ai des joueurs qui travaillent en intérim. Si ils se blessent, qui va les indemniser ? Il y a un vrai manque d’humanité. »

Vers un forfait inéluctable ?

Le club du Gard pourrait prendre des mesures radicales dans les heures à venir, lui qui doit affronter le Canet-Roussillon FC (N2). « Si une dérogation n’arrive pas très vite, le club sera forfait. Le coach est favorable au forfait. Moi, en tant que président, je ne veux pas car il y a des contraintes financières mais je ne vais pas me battre avec mes joueurs et mon staff. Si ils ne veulent pas jouer, on assumera l’amende. »

Vous pouvez suivre toutes les informations « coupe de France » sur notre live. Ce mercredi devrait également être riche en nouvelles annonces, la FFF ayant notamment prévu une réunion avec toutes les Ligues pour les tenir informées des dernières mesures prises et des protocoles à appliquer.

SHARE