Ballons et plots entraînement
Faudra-t-il ranger de nouveau les ballons et les plots d'entraînement ces prochaines semaines ? (Photo Philippe Le Brech)

La situation se dégradent dans de nombreuses villes avec la multiplication des cas de Covid-19. Un arrêt des compétitions sportives serait tout proche.

Ce mercredi 21 octobre, le District de l’Escaut a décidé de suspendre toutes ses activités avec donc un arrêt de ses compétitions. Une décision forte prise par le président Stephan Islic « considérant les difficultés des Clubs à accueillir des matchs de football dans le respect de ces nouvelles mesures sanitaires (…) Outre la Covid-19, cette interdiction de vestiaires peut aussi être propice au développement d’autres maladies virales ». Ce jeudi, le District de Saône-et-Loire a aussi pris la décision de reporter les rencontres du week-end.

Est-ce les prémices de ce qu’il va arriver dans les prochaines semaines ? Plusieurs indices nous amènent en effet à penser que les compétitions sportives pourraient s’arrêter rapidement. C’est d’ailleurs un sujet abordé régulièrement dans les couloirs du 87 Boulevard de Grenelle où l’on pense « qu’il pourrait être compliqué de terminer les compétitions ». Certains clubs de National 2 ont d’ailleurs été surpris que la FFF case systématiquement les reports de matchs en semaine très rapidement.

Le couvre-feu étendu à d’autres Métropoles

« On nous a expliqué qu’il fallait jouer le plus de matchs possibles » raconte le membre du staff d’un club de N2. Mais cela pourrait changer avec les nouvelles restrictions que le Gouvernement doit annoncer ce jeudi après-midi. « Il est possible qu’on nous demande d’arrêter les compétitions » confie-t-on à la FFF.

En effet, de nouvelles Métropoles, voire des départements entiers, vont être concernés par le couvre-feu… qui pourrait aussi être descendu à 19h au lieu de 21h dans certaines zones. Si c’est le cas, cela empêcherait la plupart des clubs de maintenir leurs entraînements. Il pourrait aussi y avoir des restrictions de déplacement, notamment dans la région Auvergne Rhône-Alpes qui est très durement touchée. L’incidence sur les compétitions serait indéniable.

Pour l’instant, la priorité reste la coupe de France – avec le sixième tour à jouer le samedi 31 octobre et le dimanche 1er novembre. Les conséquences sont déjà importantes car certains clubs n’ont toujours pas débuté leur championnat comme l’Ancienne Château-Gontier, qui jouera son premier match de Régional 1 Pays de la Loire ce samedi. Le premier mais le dernier avant un certain temps ? Réponse dans les prochains jours…

PARTAGER