Photo Jérôme Bouchacourt @ Footamateur

Que ce soit dans les Flandres, l’Indre, la Côte d’Azur ou l’Oise, des arbitres ont encore été violemment agressés ce week-end sur les terrains. Inquiétant !

Pour Raphaël Blin, la journée de dimanche a été un peu particulière. Car le président de l’UNAF de l’Indre, qui est aussi entraîneur du club de Pont-Chrétien (Départemental 2), a vu un de ses joueurs frapper l’arbitre de la rencontre contre Saint-Gaultier (0-2) après avoir pris un carton rouge en toute fin du temps réglementaire (89′). Il lui a mis une claque très violente qui a fait perdre connaissance à l’officiel. Les pompiers et les gendarmes ont dû intervenir.

« C’est inexcusable, en aucun cas je ne cautionnerai ce qu’il a fait, a confié Raphaël Blin, visiblement très touché, à nos confrères de La Nouvelle République. Les autres joueurs sont traumatisés. Pour moi ce soir (dimanche), ce joueur ne fait plus partie du club. Soit il part, soit moi et les deux arbitres du club, nous partons. » L’UNAF de l’Indre a d’ailleurs immédiatement indiqué qu’elle se portera partie civile dans cette affaire.

Dans l’Oise, c’est lors de la rencontre de Départemental 3 entre l’ES Paillard et le FC Nointel que l’arbitre a été frappé. « J’ai arrêté le match a la 86e minute de jeu suite a 4 exclusions du côté de Nointel après avoir reçu un coup » a-t-il indiqué sur la FMI. Selon nos informations, un joueur lui aurait en effet asséné un coup de pied avant d’essayer de l’étranger.

Dans le Nord, l’arbitre a été violemment agressé peu après l’heure de jeu de la rencontre de Départemental 4 entre l’EIC Tourcoing et le FC La Chapelle 2. L’officiel relate « un coup de tête sur le front, une bousculade envers ma personne qui m’a fait chuté, des coups de crampons lorsque j’étais à terre ». Il a été exfiltré du terrain par des joueurs de l’équipe adverse avec le maillot arraché.

La crainte est la mort d’un arbitre !

De l’autre côté de l’Hexagone, c’est à Cannes qu’un arbitre a été agressé lors d’un match de Départemental 1 entre l’équipe réserve de l’AS Cannes et l’US Plan-de-Grasse. « Deux coups de poing ont été assénés à l’arbitre au niveau de la face dont un à la mâchoire » a précisé Edouard Delamotte, le président du district de la Côte d’Azur, à nos confrères de Nice Matin. L’arbitre a été soigné à l’hôpital de La Fontonne à Antibes Juan-les-Pins.

Depuis quelques semaines, les arbitres montent au créneau contre la montée des violences physiques subies par leurs collègues. Début de novembre, les arbitres du District de l’Ariège avaient décidé de poser le sifflet, ce qui avait provoqué une perturbation importante des compétitions. Samedi prochain, les arbitres du District des Flandres ont décidé de manifester entre le siège de l’instance départementale, à Mons-en-Baroeul, jusqu’au siège de la Ligue des Hauts-de-France à Villeneuve-d’Ascq.

Car la crainte est d’avoir des faits encore plus graves et notamment la mort d’un arbitre vu la violence des agressions. Et alors que la plupart des Ligues et Districts de France voient le nombre d’arbitre officiel baisser dangereusement, il est nécessaire de continuer à combattre cette violence !

PARTAGER