Hubert Fournier et Patrick Pion veulent mettre l'accent sur la formation des éducateurs.
Hubert Fournier et Patrick Pion, le DTN et DTN adjoint. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Avec la création d’une licence stagiaire éducateur ou encore la prise de licence technique dans deux clubs différents, la FFF veut favoriser l’emploi dans les clubs.

Parmi les nombreuses modifications règlementaires qui seront soumises à la prochaine assemblée fédérale, on trouve plusieurs changements sur le statut des éducateurs. Cela concerne le processus de formation professionnelle continue, la licence technique, l’unicité de la licence mais aussi les amendes et sanctions pour non-respect de ce statut.

Processus de formation professionnelle continue

La FFF souhaite ajouter le Certificat d’Entrainement de Football Féminin dans le processus de formation professionnelle continue. Ce diplôme concerne les éducateurs et éducatrices des clubs de D1 et D2 féminine, les conseillers (conseillères) techniques régionaux et départementaux ou encore les joueuses de haut-niveau.

Création d’une licence “stagiaire éducateur”

Avec les éducateurs possédant la licence technique nationale et la licence technique régionale, la FFF aimerait ajouter « les stagiaires en formation BMF ou BEF, n’ayant aucun module ou certificat fédéral de formation d’éducateur de football, peuvent obtenir une licence Stagiaire éducateur, le temps du cursus suivi ». Mais attention car « le titulaire d’une licence joueur ne peut exercer aucune activité de joueur dans l’équipe qu’il encadre en tant qu’entraineur principal ou adjoint, au sens du présent Statut et qui participe à un championnat national ».

Possibilité d’avoir une licence technique dans deux clubs différents

Jusqu’à présent, il était impossible pour un entraîneur de posséder une licence technique – nationale ou régionale – dans deux clubs différents avec un contrat de travail. Le Collège des Présidents de Ligue demande la modification de l’article 97 des Règlements Généraux pour permettre la prise de licence technique dans deux clubs différents simultanément afin de favoriser l’employabilité de certains éducateurs.

Il y aura néanmoins des conditions. « Les titulaires de plusieurs licences techniques dans des clubs différents se doivent de prévenir et éviter tous conflits d’intérêt, respecter les dispositions du Code du Travail, de la CCNS en matière notamment de temps de travail, exercer leur activité au sein de ces clubs dans des catégories différentes (équipes, âge, sexe) ou des pratiques différentes. »

La commission fédérale des règlements et contentieux est favorable à cette modification. Mais elle met en garde car ce changement « nécessite un travail important sur le plan informatique et qu’il n’est dès lors pas certain qu’elle puisse être mise en œuvre dès la saison prochaine ».

Amendes et sanctions pour non-respect du statut des éducateurs

La FFF souhaite augmenter les amendes pour les clubs de National 1 et National 2 qui ne respectent pas le statut des éducateurs. Elles vont passer de 3 000 à 7 500 euros en National 1 et de 500 à 1 500 euros en National 2

>>> A lire aussi : La réduction du nombre de mutés chez les jeunes fait débat

SHARE