Tribunal correctionnel
Photo Philippe Le Brech

Après l’agression d’un arbitre au mois d’avril dans la Somme, une mère et son fils ont été condamné à trois mois de prison avec sursis.

Le 2 avril dernier, l’agression de Théo Boucher (18 ans) avait défrayé la chronique. Le jeune arbitre avait en effet été mis à terre par le frère d’un joueur U17 de Salouël (Somme) qu’il avait expulsé avant que la mère de celui-ci ne vienne le gifler. Tous les deux ont été condamné ce jeudi à trois mois de prison avec sursis par le tribunal d’Amiens. Mais sans véritable regret par rapport à leurs gestes.

« Ce dossier illustre les maux de notre société, où on n’accepte plus la défaite, la frustration et l’autorité » a expliqué Guillaume Combes, l’avocat du District de la Somme, comme rapporté par Le Courrier Picard. Une réaction à celle de la mère du jeune joueur qui a confirmé qu’elle jugeait le carton rouge donné à son fils « injuste ». Même si elle a avoué n’avoir « aucune » compétence en arbitrage lorsque le conseil de l’instance départemental lui a posé la question.

Théo Boucher a repris avec « une petite boule au ventre »

Et sur l’insulte de son fils à Théo Boucher, origine de l’expulsion, elle a certifié « mon fils ne lui a pas dit directement ». Cette mère condamnée à trois mois de prison avec sursis a même souligné à la barre que son fils « était en colère parce que l’arbitrage avait été effectivement catastrophique ». Alors qu’elle n’a aucune compétence en arbitrage, comme cité plus haut. Aucune remise en question en quelques sortes.

Quant à son fils de 20 ans, le frère du joueur, il a expliqué qu’il avait mis l’arbitre au sol « pour défendre ma mère ». Il a été interdit d’entrer dans une enceinte sportive pour un an, sa mère pour deux ans avec en plus l’obligation de suivre un stage de citoyenneté. Côté sportif, le joueur de 17 ans a été suspendu deux ans, son frère et sa mère ont été interdits de prendre une licence durant 24 ans avec extension à toutes les fédérations sportives.

Théo Boucher a repris l’arbitrage en fin de saison mais avec « une petite boule au ventre » avant d’entrer sur le terrain. Tout en précisant être sur la défensive lorsqu’un joueur s’approche de lui. Il faut rappeler que la violence et les incivilités sont la principale raison de l’arrêt des arbitres chaque saison !

SHARE