Emmanuel Macron
Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir sur les nouvelles restrictions dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. (Photo Présidence de la République)

Les annonces du Président de la République vont déterminer les décisions de la FFF sur la poursuite des activités de football amateur.

Ce soir à 20 heures, le monde du football amateur va retenir son souffle au moment où Emmanuel Macron va prendre la parole. Le Président de la République va en effet indiquer les mesures supplémentaires qui vont être prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Mais il est déjà certains que de nouvelles restrictions seront annoncées.

Hier soir, France Inter a annoncé que le Gouvernement privilégiait « un reconfinement national, avec des dérogations professionnelles et des écoles qui restent ouvertes ». Ce qui voudrait dire que les compétitions sportives s’arrêteraient purement et simplement. Mais les écoles et les collèges devraient rester ouverts, ce qui voudrait dire que les clubs pourraient peut-être garder les activités des écoles de foot et dans certaines catégories jeunes.

A priori, la Fédération Française de Football n’avait pas cette information. Et selon L’Equipe, les informations venant de l’Elysée ne faisaient pas non plus état de ces restrictions. « Les fédérations devront décider en fonction des scénarios sanitaires retenus » a expliqué un proche du Président de la République. Un grand nombre d’informations fuse mais aussi des tas de rumeurs. La plus folle indiquait un arrêt des compétitions jusqu’au mois… d’avril ! Il n’en est rien.

Le football amateur très partagé

En cas du retour d’un confinement sur l’ensemble du territoire, il n’y aura pas de débat sur la poursuite du sport amateur. Si le couvre-feu est généralisé, voir même baissé à 19h, cela permet tout de même de laisser une petite fenêtre pour que le sport ne s’arrête pas. Mais il se posera le problème des entraînements car il sera impossible aux clubs d’organiser des séances. Si une restriction de déplacement est choisie, cela arrêtera sûrement les championnats nationaux et régionaux.

Le monde du football amateur est très partagé sur une pause des compétitions. D’un côté, des techniciens estiment que le nombre de reports va augmenter chaque week-end et ils estiment que l’équité sportive ne sera plus assurée. De l’autre, des dirigeants ont la peur du vide avec la fermeture des clubs durant plusieurs semaines comme au mois de mars dernier. ce serait un gros coup dur pour le milieu associatif, déjà durement impacté. Et sûr que tous seront attentifs au discours du Président de la République ce soir à 20 heures.

PARTAGER