Photo d'illustration Adobe Stock

Le ministère des Sports a décidé de lancer en enquête sur les violences sexuelles et les discriminations auprès des fédérations sportives.

Comme l’indique le site Décideurs du Sport, toutes les fédérations sportives ont reçu ce mardi un courrier du ministère des Sports concernant une grande enquête sur les violences sexuelles et les discriminations. Une étude qui a été confiée au Cabinet Mouvens, expert de toutes les composantes du sport et des loisirs comme indiqué sur son site internet.

Dans son communiqué publié après la réception de Noël Le Graët et Florence Hardouin, vendredi dernier, « la ministre a rappelé qu’il était impératif que la FFF poursuive ses activités dans le respect absolu de tous les salariés, quel que soit leur niveau hiérarchique, et en veillant activement à la prévention et à la lutte contre toutes les formes de discriminations et de violences, notamment sexistes et sexuelles. »

Cette enquête sur les violences sexuelles pour « Affiner le plan d’action stratégique »

Le CNOSF précise néanmoins que « l’étude n’a pas pour rôle de réaliser une photographie du nombre de violences sexuelles au sein des fédérations mais de déterminer les conditions et les priorités d’actions pour agir efficacement sur la lutte contre les VSS. Elle doit permettre d’affiner le plan d’action stratégique de la Commission de Lutte contre les Violences Sexuelles et les Discriminations du CNOSF ».

Depuis août 2020, il existe déjà une cellule Signal-sports lancée par le ministère des Sports afin de prévenir « les actes de violence à caractère sexuel » pour les agents de l’État dans les services, établissements et fédérations sportives. Les dernières révélations sur la FFF par nos confrères de So Foot pourraient avoir fait leur effet.

SHARE