Photo Adobe Stock

Si la violence et les incivilités restent stables, l’observatoire des comportements de la FFF relève une forte hausse des actes racistes la saison dernière.

Lors d’un déjeuner au Forum Français pour la Sécurité Urbaine (FFSU), le 20 novembre dernier, les premiers chiffres de l’observatoire des comportements de la FFF ont été donnés. Globalement, les violences et incivilités restent stables sur les terrains de football amateur.

« Entre 2013-2014 et 2018-2019, on a beaucoup plus de matchs observés donc les chiffres ne bougent pas beaucoup, explique Matthieu Robert, Chef de projet actions citoyennes et sociales de l’instance fédérale. En revanche, on remarque une hausse des actes racistes avec 95 matchs impactés la saison dernière au lieu de 76 matchs la saison précédente. »

C’est une progression de 25% en un an, ce qui peut être inquiétant. « Ce n’est pas forcément un point noir, concède Pierre Samsonoff, directeur de la Ligue de Football Amateur (LFA). On accorde une importance plus grande sur ces problèmes. On va d’ailleurs travailler avec la Licra et Foot Ensemble afin de faire appel à des experts. Les instances pourront donc faire appel à ces associations sur des problèmes spécifiques. »

« Des agressions d’arbitres plus violentes ! »

Des pistes ont été étudiées afin de sensibiliser sur ce genre de dossier. « On va proposer de faire des activités d’intérêt général avec ces associations partenaires aux licenciés qui ont été sanctionnés pour de tels faits, indique Matthieu Robert. On doit être capable de donner des solutions afin de sensibiliser à ces problèmes de racisme, d’homophobie et de toutes formes de discrimination. »

Concernant les arbitres, les actes de violence et incivilité seraient en baisse. « En décembre, on dénombre 40 dossiers au lieu de 78, précise Pierre Samsonoff. Cependant, ces agressions sont beaucoup plus violentes. Le point positif qu’on peut remarquer, c’est que les clubs se comportent mieux après ces actes de violences avec des réactions qui ne font pas place à l’ambiguïté. »

 Les sanctions sont aussi beaucoup plus importantes, que ce soit au niveau discipline ou au niveau pénal. « La réaction des tribunaux est aussi beaucoup plus importante avec des condamnations judiciaires contre ces agresseurs » se réjoui le directeur de la LFA. Et malheureusement, il faut en passer par ce biais pour dissuader ces personnes qui n’ont rien à faire sur un terrain de foot.

PARTAGER