Tribunal correctionnel
(Image Adobe Stock)

En Janvier 2018, un spectateur avait copieusement insulté un arbitre tout en essayant de le frapper : la justice l’a condamné à quatre mois de prison.

Le 20 janvier 2018, lors d’un match de futsal entre Angers L2M et Sucé-sur-Erdre, un spectateur s’était introduit sur le terrain après un but angevin. Il s’était emparé du ballon. L’arbitre avait alors demandé aux dirigeants du club recevant de calmer l’intrus. Le jeu avait repris mais le pseudo supporter n’avait pas arrêté d’insulter copieusement le directeur de jeu : « arbitre de merde (…) sale Français ».

A la fin de la rencontre, le spectateur indélicat avait de nouveau pénétré sur le terrain en essayant de frapper l’arbitre. Celui était entré au vestiaire avec son assistant et l’observateur de la Ligue. Toujours énervé, l’énergumène avait continué ses insultes tout en envoyant le ballon contre la porte du vestiaire où se trouvaient les arbitres. La Police Nationale avait dû intervenir pour emmener l’individu. Et l’arbitre avait déposé plainte.

L’agresseur avait été suspendu cinq ans par la commission de discipline de la Ligue des Pays de la Loire. Et il comparaissait ce mercredi devant le tribunal correctionnel d’Angers. Comme le rapporte Le Courrier de l’Ouest, Maitre Sébastien Hamon a plaidé que « l’arbitre est un humain qui peut faire des erreurs mais pour autant cela ne donne pas le droit d’être violenté et outragé ».

Le tribunal a condamné le spectateur à quatre mois de prison ferme et 1500 euros de dommages et intérêts. Une sanction qui devrait peut-être calmer certains excités !

PARTAGER