Le club martégal repartira-t-il en National 2 ? Réponse dans quelques jours...
Le club martégal repartira-t-il en National 2 ? Réponse dans quelques jours... (Photo FC Martigues)

La Provence s’est procuré le rapport de la DNCG du FC Martigues. Et il est plutôt accablant sur la situation du club provençal. C’est inquiétant.

Une semaine après la sanction provisoire de relégation en National 3 prise par la DNCG à l’encontre du FC Martigues, La Provence a publié une partie du rapport de l’instance fédérale. Et il est plutôt inquiétant pour le club présidé par le mannequin Baptiste Giabiconi.

« La Commission estime que les comptes qui lui sont présentés ne reflètent pas la réalité économique de l’association, que le Président n’a pas respecté son engagement en termes de partenariats 2017/2018, que le club n’a pas pu justifier des créances portées à l’actif du bilan, que des créances supérieures à six mois ne sont pas provisionnées dans les comptes. » Mais ce n’est pas tout…

« Le club ne présente aucune marge de manœuvre, que la comptabilisation de la subvention de la ville (…) n’est pas en adéquation avec la périodicité comptable, que le club souffre d’une absence de structure administrative. » C’est plutôt accablant pour un club qui se veut très ambitieux.

L’AC Amiens repêchée en National 2 ?

Mais le pire est à venir puisque la DNCG assure que la Fondation FC Martigues, qui a notamment organisée le « Match du cœur » le 20 mai dernier avec de nombreuses célébrités (André-Pierre Gignac, Brahim Asloum, …), « n’existe pas et que l’argent a été directement perçu par le club. La Commission ne peut qu’attirer l’attention sur le caractère illégal et manifestement trompeur d’une telle publicité ».

Autant dire que la situation du club martégal est très incertaine malgré un communiqué rassurant publié la semaine dernière. Si la relégation était confirmée, c’est l’AC Amiens qui serait repêché en National 2 mais cela aurait de grosses incidences sur le National 3 Corse-Méditerranée avec la relégation de l’EF Bastia en championnat de Ligue. Affaire à suivre…

PARTAGER