Image d’illustration Adobe Stock
Image d’illustration Adobe Stock

Ce dimanche, la rencontre entre l’AS Saint-Etienne et l’AS Pieve Di Lota n’a pas été à son terme, le club corse ne voulant pas reprendre le jeu.

« Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n’existe pas ou peu. » Mi-septembre, les propos de Noël Le Graët avaient choqué dans le monde du football amateur. Car le racisme est réellement présent sur les terrains et même en forte hausse (+ 25 %) comme l’observatoire des comportements de la FFF l’avait d’ailleurs montré.

Ce dimanche, c’est un match de National U19 qui a été arrêté à la suite de propos racistes. Au stade Aimé-Jacquet, la rencontre entre l’AS Saint-Etienne et l’AS Pieve-di-Lota n’a en effet pas été à son terme. A la 85′, alors que le score était de 8-0 pour les Stéphanois, un joueur corse a été expulsé pour « des paroles injurieuses et racistes » comme l’a rapporté le délégué. C’est un arbitre assistant qui a prévenu l’arbitre central pour lui rapporter ces propos.

Après cet incident – que ni le délégué ni les entraîneurs n’ont entendu – « l’équipe de Pieve Di Lota ne souhaitait pas reprendre le match dans ses conditions car ils considèrent qu’ils ont subi des propos raciste tout le long du match de la part de l’ASSE » indique le rapport. Il y aurait donc eu des propos racistes de chaque côté… ce que va devoir élucider la commission de discipline de la FFF cette semaine pour faire la lumière sur les faits.

PARTAGER