Photo Jérôme Bouchacourt @ Footamateur

Le 15 février dernier, un joueur de 17 ans avait violemment frappé un arbitre lors de match de championnat régional. La sanction est très lourde.

Les commissions de discipline ont repris le traitement des dossiers. Et certains joueurs en sursis depuis quelques semaines en ont fait les frais. C’est le cas de ce jeune footballeur de 17 ans qui a été sanctionné de 12 ans de suspension après avoir violemment frapper un arbitre au mois de février lors d’une rencontre de championnat régional U17.

Si la sanction est lourde, c’est que les faits sont très graves. En fin de rencontre, ce joueur a insulté des adversaires. Déjà averti, il a été rappelé à l’ordre par l’arbitre officiel… dont le témoignage fait froid dans le dos. « Il m’a répondu « fais gaffe a ton cul ». J’ai alors décidé de lui mettre un second avertissement mais quand j’ai mis la main à la poche, il m’a répondu « si tu sors le jaune je te nique ». J’ai quand même décidé de le sortir mais une fois le carton à la main, il m’a donné un coup de poing à la tempe qui m’as fait tomber à terre. »

Mais la violence de ce joueur ne s’est pas arrêté là. « Il m’a ensuite donné un coup de pied aux cotes côté gauche et un autre à la jambe gauche, a expliqué l’arbitre dans son rapport. Il a été retenu par des joueurs sur le terrain car sinon il ne s’arrêtait pas. » Le problème, c’est que ce jeune joueur avait déjà été suspendu onze matchs au mois de novembre pour « comportement obscène et menaçant à l’encontre d’un officiel au cours de la rencontre ». Ce qui n’a pas joué en sa faveur devant la commission de discipline.

Un sourire ironique et pas d’excuses

« Lors de sa sanction au mois de Novembre, il avait été reçu par la Commission de discipline interne et il avait été décidé de lui donner une seconde chance » a témoigné son entraîneur en audience. Quant au joueur, ses propos ont sûrement aggravé son cas. « Pour moi dans mes souvenirs je n’ai pas été maîtrisé, a-t-il affirmé. Je ne voulais pas m’acharner sinon j’aurais pu faire beaucoup de dégâts. Comment expliquer mon geste ? Je ne sais pas, il n’y a rien à expliquer. »

Les membres de la commission de discipline ont remarqué que « l’intéressé a eu une attitude complètement détachée des faits en audience, affichant régulièrement un sourire ironique sur les faits et ne s’excusant aucunement de son acte ». Suspendu 12 ans, il ne rejouera sûrement plus jamais au football.

PARTAGER