Photo Adobe Stock

Trois joueurs ont été victimes de malaises ce week-end sur les terrains. Et l’un d’entre-eux n’a pas pu être réanimé lors d’un match de Départemental 5 en Charente.

C’est un nouveau drame qui s’est déroulé ce week-end sur un terrain de football. En Charente, lors d’un match de Départemental 5, un joueur de 36 ans est décédé à la suite d’un malaise. Comme le rapporte La Charente Libre, ce joueur du club de Saint-Cybardeaux a demandé à sortir. Puis il s’est effondré alors qu’il venait de s’asseoir sur le banc de touche.

Les secours sont intervenus très rapidement et ce joueur a été emmené vers l’hôpital. Malheureusement, il est décédé lors de son transfert. Le quotidien charentais pense qu’il aurait été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC). La rédaction de Footamateur.fr présente ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Dans l’Oise, c’est un joueur de 45 ans qui a été victime d’un malaise cardiaque ce dimanche lors d’un match de Départemental 5 entre l’AS Verderel et l’AS Laversine. Selon le Courrier Picard, cet homme était en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours. Transporté dans un état grave à l’hôpital de Beauvais, il a finalement pu être réanimé.

Pris en charge par des adversaires

Son club a informé hier soir que « les nouvelles sont rassurantes, Steph a subi une intervention pour se faire poser un Stent (ressort qui permet de garder une artère ouverte) suite à son problème cardiaque. Les médecins attendent le réveil. » Nous lui souhaitons un bon rétablissement.

Dans le Grand-Est, un joueur de 27 ans s’est effondré en pleine rencontre de Départemental 3. « Je me souviens avoir couru vers l’avant mais on a perdu le ballon et j’ai reculé, a-t-il raconté au Républicain Lorrain. Là, ma tête a commencé à tourner. Je me suis dit qu’il fallait demander un changement. Je n’ai pas eu le temps. D’un coup, plus rien… »

Thomas a alors été pris en charge par trois joueurs adverses, infirmiers de métier, qui lui ont prodigué un massage cardiaque puis se sont servi du défibrillateur. Emmené par les pompiers à l’hôpital d’Haguenau où il était encore ce lundi pour faire des examens. Nous lui souhaitons également un bon rétablissement.


PARTAGER