Arbitre assistant
(Photo Philippe Le Brech)

Le SAFE (pro) et l’UNAF (amateur) ont communiqué ce mardi pour dénoncer les graves incidents du début de saison.

« Des images et des faits choquants. » Le titre du communiqué signé conjointement par le SAFE (arbitres pros) et l’UNAF (arbitres amateurs) est significatif. « Les graves incidents qui marquent le football professionnel depuis le début du championnat sont consternants, dénoncent les deux syndicats. Le SAFE et l’UNAF ne peuvent que condamner avec la plus grande fermeté les gestes et actes de violence constatés qui donnent une très mauvaise image du football en direction du monde amateur. »

La saison dernière avait été marquée par de violentes agressions sur les terrains de foot amateur. Et l’UNAF souhaite depuis plusieurs années une hausse des sanctions. « Ces images qui font froid dans le dos pour certaines, entraînent toujours plus de difficultés dans l’accomplissement de la mission des arbitres des compétitions amateurs dans les Ligues et les Districts » indique également le communiqué.

Des faits de violence qui ont aussi des répercussions sur le travail de recrutement de nouveaux arbitres. « Elles ont clairement des conséquences néfastes pour les clubs amateurs dans leur quête de recrutement d’arbitres et de leur fidélisation à fortiori dans une période marquée par une baisse des effectifs. » La FFF a en effet perdu plusieurs milliers d’arbitres ces six dernières années comme nous l’avions noté dans notre dossier spécial arbitrage.

SHARE