Tribunal correctionnel
Photo Philippe Le Brech
Bannière stages Louza

Ce mardi après-midi, un ancien éducateur du FC Magnanville a été condamné à dix ans de prison pour corruption de mineurs et viol sur six jeunes joueurs.

En janvier 2020, un entraîneur du FC Magnanville (Yvelines) avait été mis en examen et écroué pour « tentatives de viols, agressions sexuelles sur mineur de 15 ans et corruption de mineurs ». Une nouvelle qui avait, à l’époque, « choqué » dans ce petit club de 380 licenciés. Après une semaine de débats, cet éducateur de 46 ans a été condamné ce mardi après-midi par la cour d’assises des Yvelines à dix ans de prison fermes.

« Les gamins l’aimaient bien, ils venaient parfois chez lui pour profiter de son banc de musculation installé dans son garage, avait expliqué un proche au moment de son interpellation. Certains dormaient même sur place. » Des faits qui ont été rappelé lors de son procès. Cet éducateur a avoué tous les faits qui lui étaient reprochés, demandant même à la justice de le condamner.

Un éducateur déjà condamné pour agressions sexuelles en 2008

Entre 2013 et 2016, il a ainsi agressé sexuellement plusieurs jeunes joueurs de 13 à 16 ans dont il avait la charge au club. « C’est un pervers à l’homosexualité refoulée qui transforme ses joueurs en des objets sexuels, a dénoncé Me Martine Peron, avocate de l’une des victimes, comme le rapporte L’Equipe. Il leur fait subir des attouchements sous la douche ou dans sa salle de sport. » Les témoignages de plusieurs de ces jeunes sont glaçants sur les pratiques de leur ancien coach.

« Ils adoraient tous le football, voulaient tous être les meilleurs, et leur entraîneur était un très bon coach sportif » a précisé l’avocat général au fil du procès. Ce qui montre la perversité de cet homme, qui a profité de certains problèmes familiaux de ses victimes pour abuser d’eux. Surtout qu’il avait déjà été « condamné pour des faits correctionnels d’agression sexuelle en 2008 » mais il était passé à travers des mailles du filet.

SHARE