Martin Gégu
Community Manager de Saint-Ouen-des-Toits, Martin Gégu a eu une très belle idée. (Photo DR°
Bannière stages Louza

En décembre, Martin Gégu a lancé un concours pour élire le club le plus populaire de Mayenne. C’est un véritable carton !

Lors du premier confinement, Martin Gégu avait lancé un concours pour élire le onze de la décennie dans le club de l’Hermine Saint-Ouennaise évoluant en Mayenne au niveau Régional 3. « Il y avait eu 2500 votes. Je cherchais un nouveau jeu pour décembre » admet le community manager du club mayennais. Le professeur de sport a eu alors une idée brillante : élire le club le plus populaire de Mayenne.

Sur les quatre jours d’inscriptions, 52 clubs ont décidé de participer au concours organisé en décembre sur les « 110 clubs affiliés au district » Comme lors de la coupe de France, deux clubs s’affrontaient. Mais cette fois sur Facebook ! « En 48 heures, le club qui récoltait le plus d’interactions passait au tour suivant. Des clubs de D4 ont battu des R2, c’est beau. »

1,2 millions de personnes touchées

Et ce concours est un véritable succès. Les clubs mayennais se sont affrontés dans un vrai esprit de compétition et avec beaucoup de bienveillance. Les statistiques sont impressionnantes. Près d’1,2 millions de personnes ont vu une publication du concours. US Pays de Juhel a récolté lors d’un match près de 2 660 j’aime sur Facebook. La meilleure publication a été vue par près de 69 000 personnes.

Un succès viral où des clubs comme Changé (N3) et l’Etoile Lavalloise (D2 futsal) y ont participé. « En Mayenne, les habitants sont très  »clocher » et proche du village » explique-t-il. En un mois, le club de Saint-Ouen est passé de 800 à 2300 abonnés sur Facebook. « C’est fou. » Le club a été mis en lumière dans le quotidien Ouest-France et l’hebdomadaire Le courrier de la Mayenne.

Des lives avec 600 personnes

Pour ce concours, les dirigeants ont même signé des partenariats avec des entreprises privées. « D’autres départements m’ont également contacté. Ils souhaitaient organiser ce genre de concours. » Plus petit département de Pays de Loire, la Mayenne a été mise sur le devant de la scène grâce à ce jeu. Martin Gégu a également fait des lives rassemblant par moment plus de 600 personnes.

« Sur certaines rencontres, c’était très serré. Il y a eu plusieurs fois des prolongations d’une heure» fait-il remarquer. Le joueur offensif de l’Hermine Saint-Ouennaise – le club a échoué en huitième de finale – a même été obligé de couper ses notifications. « C’est une belle aventure mais c’est du travail. Il faut être disponible tous les soirs à 19 h pour annoncer les résultats. Et il faut faire les affiches de tous les duels. »

Plusieurs éditions à venir

Lui qui gère aussi bénévolement le Twitter et l’Instagram du club. Cette semaine, la grande finale oppose US Pays de Juhel (R3) à US Meral Cossé (R2). « Juhel a battu Changé, le grand favori. Cette finale devrait exploser tous les records. Elle se déroule sur cinq jours.  » Le grand vainqueur sera désigné ce vendredi 8 décembre à 19 heures.

« Tous les clubs mayennais ont gagné de la notoriété et de la visibilité sur Facebook. Le concours se déroule dans un très bon esprit avec beaucoup de fair-play» se réjouit-il. Dorénavant, le club – familial par excellence – veut organiser ce concours tous les ans au mois de décembre avec toujours la même volonté. « Montrer que l’Hermine Saint-Ouennaise est un club dynamique. Pour l’édition 2021, il y aura 70 équipes, j’en mets ma main à couper. » Pari tenu ?

SHARE