Benoît Crabos et ses camarades de Castétis-Gouze attendent Hatem Ben Arfa !
Benoît Crabos et ses camarades de Castétis-Gouze attendent Hatem Ben Arfa ! (Photo DR)

L’Union Sportive Castétis-Gouze (Pyrénées-Atlantique) créé le buzz après avoir envoyé un (vrai) contrat à Hatem Ben Arfa, qui est libre cet été. 

En septembre 2015, des clubs bretons avaient fait le buzz en proposant à la (très) jolie Eva Carneiro de venir les renforcer après son clash avec José Mourinho. En cette fin de mois de juin 2018, c’est un petit club des Pyrénées-Atlantique qui s’offre un joli coup de pub. L’US Castétis-Gouze a en effet proposé à un contrat à Hatem Ben Arfa.

« Au départ , on voulait faire une proposition au Paris Saint-Germain pour Neymar car il a une clause libératoire à un milliard, explique Benoît Crabos, qui est à l’origine de ce coup de pub. Puis l’idée de proposer un contrat s’est imposée puisqu’il est libre de signer où il veut. »

« Le top, ce serait qu’il nous réponde ! »

Avec son président, ils se sont donc lancés dans la rédaction du fameux contrat. Et celui-ci regorge de clauses toutes aussi drôles les unes que les autres. « C’est de l’mour absurde et on ne fait de mal à personne, assure le Castétisien. On a offert ce qu’on pouvait et j’espère qu’il ne nous en voudra pas (rire). »

Le contrat a d’ailleurs été envoyé au cabinet de Jean-Jacques Bertrand, le conseil d’Hatem Ben Arfa. « On a aussi joint une lettre très amicale dans laquelle on explique notre projet sportif, ajoute Benoît Crabos. Le top du top, ce serait qu’il nous réponde. Et si possible avec humour ! » En attendant une réponse, le buzz permet à l’US Castétis-Gouze de sortir un peu de l’ombre – le club a évolué en DH ! – et de digérer la descente en Départemental 2.


CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE DETERMINEE DE JOUEUR PROFESSIONNEL

DE FOOTBALL À NIVEAU AMATEUR – SAISON 2018/2019

ENTRE LES SOUSSIGNES,
Union Sportive Castétis-Gouze, constituée en association loi 1901, et dont le siège social
est situé à la Mairie de Mont, 64300 Mont,
affiliée à la Fédération Française de Football sous le n°548285.
Le Club est représenté par Pierre Méliande agissant en qualité de Président, dûment
mandaté à cet effet, dénommé ci-après «le Club»

ET

M. HATEM BEN HARFA né le 07/03/1987 à Clamart de nationalité française et demeurant
chez lui, surtout les jours de matchs. Dénommé ci-après « le Joueur »

IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT
Préambule
Les deux parties reconnaissent qu’aucun agent sportif ou avocat mandataire n’est intervenu
lors de la négociation du présent contrat.
Dans le cas où, le Joueur ferait appel à un agent ou un avocat mandataire en cours d’exécution
du présent contrat, il s’engage à transmettre son nom et le montant du contrat à la
FF de Football.

Article 1 – Objet du contrat
1.1 Le Joueur est engagé par le Club en qualité de Joueur professionnel de Football à niveau amateur en Contrat de Travail à Durée Déterminée Spécifique en application des articles L. 222-2-2, L. 222-2-3, L.222-5, L.222-2-7 et L.222-2-8 du code du sport.
1.2 Ce contrat est conclu conformément aux dispositions de la Convention Collective Nationale
du Sport (CCNS), ou presque.
1.3 Le Joueur s’engage à donner le meilleur de ses performances en cette qualité pour
toutes les compétitions officielles et amicales de football pour lesquelles le Club participe,
en France ou à l’étranger (les départements extérieurs aux Pyrénées atlantiques étant
considérés comme l’étranger) ainsi que pour les séances d’entraînement.
1.4 Le Club et le Joueur s’engagent à respecter le Règlement Intérieur du Club surtout sur
la consommation de chaussettes, sur le roulement pour laver les maillots de l’équipe, et
sur le tarif des consommations à l’intérieur du foyer. (Attention, avec la nouvelle bière de
Noël, le tarif est passé de 1,8 euros à 2 euros tout pile)
1.5 Le Joueur déclare être libre de tout autre engagement sportif salarié ou non, (Le club
ne sera pas regardant sur tout autre type d’engagements personnels, tarifés ou non, cela
ne le regarde pas) et déclare avoir prévenu le Club de toute information concernant une
restriction administrative dont il ferait l’objet et dont il aurait eu officiellement connaissance
comme étant de nature à pouvoir l’empêcher d’exécuter et respecter le présent contrat.
1.6 La Déclaration Préalable à l’embauche (DPAE) de M. Hatem Ben Harfa a été effectuée
par le Club à l’URSSAF par bouche à oreille. (à priori le numéro de Minitel de l’organisme
n’est plus fonctionnel)

Article 2 – Durée du contrat
Le présent contrat est conclu pour une durée déterminée conformément aux dispositions
de l’article L. 222-2-3 du Code du sport. Il ne peut être supérieur à 5 saisons sportives, y
compris renouvellement prévu contractuellement et ce, conformément à l’article L. 222-2-4
du Code du sport et à l’article 12.3.3
de la CCNS.
Il est conclu pour une durée déterminée de 2 saisons : une pour trouver le rythme, une
pour profiter, une pour s’en remettre. ca fait trois 😉
A l’échéance du terme du présent contrat, le joueur recouvre sa liberté contractuelle et
peut dès lors s‘engager avec le club de son choix, sauf si le « dit » club est considéré
comme rival ou occasionne des derbys, ce qui concerne à peu près tout le département
(64). Aucune indemnité de quelque nature que ce soit, excepté un panier garni de fromage
issue de l’agriculture biologique et fourni par la ferme « lait pt’its béarnais » à Castétis, et
un poster de Elvis grandeur nature, ne sera due par le club.
A l’échéance du terme du contrat, le Club s’engage à transmettre au joueur l’ensemble
des documents sociaux prévus par la loi, ainsi que l’intégralité de ses statistiques, tenues
par Régis Maubecq, plus fervent supporter. (*)

(*) Le club ne garantie pas l’exactitude de ces dernières notamment pour les matchs démarrant après 15 heures, soit déjà 3 heures après le début de l’apéro, ce qui n’est pas
évident pour compter de manière lucide.

Article 3 – Durée du travail
Le joueur s’engage auprès du club pour une durée mensuelle de travail de 4 matchs et 8
entraînements en tant que footballeur et 20 heures en tant que cantonnier, afin de favoriser au mieux son retour sur les pelouses.

Article 4 – Rémunération
En rémunération de son activité au sein et pour le compte du Club et dans les conditions
prévues par les lois, règlements et conventions collectives en vigueur, le Joueur percevra
un salaire mensuel brut astronomique de 800 euros, 20 euros de primes par but inscrit, 25
euros pour une passe décisive (c’est tellement mieux de faire marquer), et 30 euros pour
un carton rouge provoqué.
L’ensemble des éléments de rémunérations directes ou indirectes fera l’objet de déclarations sociales et fiscales que le club s’engage à effectuer dans la tribune économique des journaux locaux, et pour lesquelles le Joueur peut obtenir justification sur simple demande, ou des explications s’il ne les comprend pas.

Article 5 – Congés payés
Le Joueur bénéficie des droits à congés payés conformément aux dispositions légales et à
l’article 12.7.2 de la CCNS. Il est expressément prévu que ces congés peuvent être pris
par anticipation dès la prise d’effet du contrat, sauf pour le loto du club, et la vente annuelle de pâtisserie.

Article 6 – Obligations du Joueur
6.1 Obligations sportives
Le Joueur s’engage à prendre part à toutes les compétitions officielles ou amicales, à
toutes les rencontres ou manifestations organisées par le district dans lesquelles participe
le Club ainsi que pour la coupe nationale, à effectivement participer aux entraînements
dans le cadre des structures techniques mises à sa disposition par le Club sauf les jours
de ligue des champions (le caractère affectif de voir cette compétition à la télé et ce sous
la tutelle d’un psychologue, permettant la mise au vert du joueur pour ces occasions).
Le Joueur s’engage à s’imposer l’hygiène de vie indispensable à l’exercice du football. Il
est toutefois autorisé, ci ce-dernier ne voulait pas trop sortir du moule, de jouer positif à
l’ethylotest, les jours de matchs contre des équipes moins bien classées. (ce qui implique
d’être à jeun au moins le premier match de championnat, ou de ne jamais être dernier
pour pouvoir bénéficier de cette condition au moins deux fois dans la saison).
Le Joueur ne pourra pas, sans autorisation préalable, écrite et explicite du Club :
– exercer une autre activité sportive que celle décidée par le Club, exceptée celle spécifiquement concernée par le présent contrat, ainsi que celles qualifiées « d’intimes »
mais pas avec des membres du bureau.
– exercer une activité professionnelle, dès lors qu’elle serait incompatible avec son activité
de Joueur.
Le joueur s’engage à effectuer les déplacements dans le cadre des moyens arrêtés par le
Club. Et de se soumettre au roulement pour conduire un déplacement sur 3.

6.2 Obligations de comportement
Le Joueur s’engage à ne pas uriner dans les douches, ni à répondre à l’entraîneur. À ne
pas être en retard ou absent (sauf les jours de matchs de ligue des champions cf au dessus). À ne pas avoir d’attitudes irrespectueuses envers les représentants des clubs, et d’une manière générale à l’égard des arbitres, du public, des journalistes.
Il s’engage aussi à ne pas nuire à la notoriété du club, bien qu’il y joue.

6.3 Paris Sportifs
Le Joueur s’engage à respecter la législation concernant les paris sportifs et à ne pas miser
de sommes sur les matchs concernant le district des Pyrénées Atlantiques.

6.5 Dopage
Le Joueur s’engage à ne rien doper, mise à part sa matière grise. (les Pépito et la bière
n’étant pas considérés comme produits dopants).

6.6 Sponsors – Communication
Le Joueur s’engage à coopérer et respecter les engagements publicitaires du Club au regard des sponsors, même si il doit tourner une vidéo dans laquelle il est assis sur un tracteur en disant « le maïs, c’est comme moi, c’est quand il se repose qu’il s’enrichit ».
Par conséquent :
– Il s’engage à prendre part à toute opération de communication/marketing qui serait menée par le Club sans qu’aucune rémunération supplémentaire ne lui soit due, même s’il
doit tourner une vidéo dans laquelle il arrive à l’entrainement, se gare et dit « Eh tonton
Pat’? T’as vu ?! ici on descend du bus ».
– Il s’engage à ne formuler aucune objection aux retransmissions télévisées et/ou sollicitations médiatiques de « l’écho béarnais », journal local dans lequel transparaissent
les résumés écrits des matchs en 50 caractères (ancêtre de Tweeter).

Article 7 – Obligations du Club
7.1 Le club s’engage à aimer le joueur et à lui apporter tout l’amour dont il a manqué au
Paris Saint Germain. Il s’engage aussi à lui répéter tous les jours qu’il est le meilleur, qu’il
va y arriver, qu’il n’a pas raté sa carrière, et à terminer chaque entraînement par un câlin
et une séance de sophrologie.
7.2 Protection sociale
Le Club, en sa qualité d’employeur, s’engage à protéger le joueur socialement, notamment
en formant une ronde autour de lui pour les fêtes du village, afin qu’il ne soit pas approché
par n’importe qui. Le club s’engage aussi à faire ce qu’il peut si jamais il doit protéger physiquement le joueur d’éventuelles violences contre les rugbymen du coin qui ont tendance à avoir la « mandale » facile quand ils ont percuté un fut de trop. Rappelons que pour arriver au trou du fut, il faut écarter les caisses.
7.3 Suivi socioprofessionnel
In vino veritas.
7.4 Sélection nationale
Le club s’engage à libérer le joueur s’il est sélectionné en équipe nationale, à la condition
qu’il assume ses faussetés vocales et chante la marseillaise au moins aussi fort que
Vincent Moscato. (ce qui représente entre 50 et 60 décibels)
7.5 Caisses de retraite
Heureusement que le joueur a mit de coté.
Rupture du contrat
En cas d’inexécution du contrat par l’une ou l’autre des parties, le contrat n’est pas résolu
de plein droit et le joueur doit verser l’équivalent de 123 456 453 456 anciens francs.

Le présent document est une annexe au contrat signé le 28/06/2018

entre le Club de Castétis-Gouze (dénomination sociale)
représenté par Pierre Méliande
et
M.Hatem Ben Harfa, Joueur professionnel de football à niveau amateur.
La présente annexe a pour objet de définir les conditions financières directes voire indirectes, ainsi que les avantages particuliers relatifs au contrat du Joueur professionnel

PAR CONSEQUENT, IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :
Article 1
Le Club s’engage à verser au Joueur les éléments de rémunération suivants :
1. SALAIRE BRUT MENSUEL DE
800 euros sur 2 saisons pour une durée mensuelle de travail de 4 matchs et 8 entraînements
en tant que footballeur et 20 heures en tant que cantonnier.
Soit un salaire net mensuel de 650 € et des brouettes.
2. AVANTAGES EN NATURE
A la rémunération mensuelle de base s’ajoutent les avantages en natures et primes suivantes :

2.1
Mise à disposition d’un logement à la maison paroissiale.
Type du logement : T2 tout confort
Paiement du loyer à charge du Club pour une valeur réelle mensuelle de 200 euros
(Valeur fiscale de 80 000 euros)
Versement de la caution par Michel Crabos, vendeur de tracteurs à la retraite.

2.2
Mise à disposition d’un véhicule après vérification de la validité du permis de conduire. Le
véhicule lui, n’est pas sur de démarrer, mais il roule en descente. (SIMCA 1000 bleu roy)

Exemplaires originaux, à Castétis, le 28/06/2018
Signature

PARTAGER