Et si le SC Toulon déjouait tous les pronostics ?

En recevant le leader Dunkerquois, le SC Toulon est condamné à un véritable exploit s’il ne veut pas voir ses chances de rester en National réduites à néant dès ce vendredi soir. Après 20 journées, le club Varois n’a toujours pas obtenu la moindre victoire en championnat, à ce jour il ne compte que 10 nuls et 10 défaites. Les Maritimes de Claude Robin, qui n’en finissent plus d’étonner (et de gagner), auront bien évidemment la faveur du pronostic, mais on se souvient aussi que dans un passé récent, le Puy Foot 43, alors en position de lanterne rouge, s’était contre toute attente imposé sur le terrain de Pau FC, leader du moment. Alors la méfiance sera de rigueur, car tout est possible dans ce championnat !

Rejoint par Dunkerque dans le temps additionnel, vendredi dernier alors que la victoire leur tendait les bras, le Red Star de Vincent Bordot, ne peut plus se permettre de perdre des points à domicile. Lourdement battu dans le Béarn 3 à 0, lors du match « aller », les Audoniens espèrent bien prendre leur revanche. Cependant, la partie ne s’annonce pas simple pour eux, car ils vont trouver sur leur route une équipe de Pau en pleine confiance, qui vient d’infliger une correction à l’AS Béziers.

L’US Boulogne et Lyon la Duchère en embuscade

Invaincus depuis sept journées, les Boulonnais de Laurent Guyot, sont revenus à 4 points du podium, une victoire contre Avranches les replacerait encore un peu plus haut au classement. Même constat pour les Lyonnais de la Duchère, qui ont beaucoup recruté cet hiver et partiront favoris face à Créteil.

Des rencontres à haut risque en bas de classement

Béziers, Quevilly-Rouen Métropole, Le Puy Foot 43 et le Gazélec (qui n’a plus gagné depuis le 13 septembre dernier), joueront tous les quatre à la maison et auront l’obligation de gagner. Les Biterrois auront cœur de se racheter après leur humiliation de la semaine dernière, mais ce ne sera pas si simple, car leurs adversaires du jour, les Caladois d’Alain Pochat, sont depuis le début de saison en état « de grâce ».

Il n’y a pas encore le feu à Cholet, mais cela pourrait bien venir, en cas de nouveau mauvais résultat à domicile face aux Thoniers de Concarneau. Sévèrement battus à Créteil, les hommes de Stéphane Rossi tenteront d’offrir à leurs supporters un premier succès en 2020.

PARTAGER