Photo Jérôme Bouchacourt @ Footamateur

Ce vendredi, un arbitre assistant a été suspendu par sa Ligue pour avoir inventer des insultes racistes et voulu changer le cours d’un match.

« Ce genre de match pourrait me faire arrêter le football. » Les mots de ce technicien lors de la commission de discipline sont forts… mais ce qu’il s’est passé ce dimanche 3 février a été un traumatisme pour les deux équipes de cette rencontre de Régional 3. On taira le nom de la Ligue et ceux des protagonistes. Les faits suffiront…

Tout est parti des observations d’après-match d’un arbitre assistant sur la feuille de match. On l’appellera Freddy. Celui-ci incrimine un joueur puis un groupe qui aurait contesté une décision de manière excessive. Sauf qu’au cours de la rencontre, il avait interpellé l’arbitre central pour faire annuler un penalty sifflé par celui-ci… avant de se plaindre d’insultes racistes.

Si les deux équipes ont assuré que des spectateurs avaient bien dit « tu es un rigolo, tu es nul » à cet arbitre assistant, il n’a jamais été question d’insultes racistes. Il ne s’est d’ailleurs pas présenté en commission de discipline. « Le comportement de l’arbitre assistant est incompatible avec sa fonction d’arbitre, et que si la loi le protège parce qu’il est chargé d’une mission de service public, il ne doit pas oublier que ses propos obscènes envers un joueur ainsi que ses accusations mensongères pour propos racistes d’un joueur ou de spectateurs à leur encontre sont absolument intolérables » a ainsi relevé la commission de discipline.

L’arbitre central ne s’est pas non plus présenté en commission… qui a noté que c’était « préjudiciable à la recherche de la vérité et surtout n’ayant pas permis d’instaurer un débat contradictoire entre les parties ». L’arbitre assistant a donc été suspendu dix mois pour « violation à la morale sportive ». Un bien mauvais exemple.


PARTAGER