Photo Philippe Le Brech
Bannière stages Louza

Dans les Alpes-Maritimes, le père d’un jeune joueur U10 est entré sur le terrain pour frapper l’arbitre de la rencontre de son fils. Aberrant !

Mais quand cette violence gratuite va-t-elle s’arrêter ? Comme le rapporte Nice-Matin, un arbitre bénévole a été frappé ce samedi après-midi lors d’un match U10 dans les Alpes-Maritimes. Cet éducateur du club de Roquebrune-Cap-Martin avait pris le sifflet pour une rencontre contre Villefranche-sur-Mer. Ce serait après le tacle d’un joueur local sur son fils qu’un père de famille serait descendu des tribunes, pénétrant sur le terrain.

Selon des témoins présents sur place, il aurait alors invectivé l’arbitre en lui reprochant de ne pas avoir sifflé la faute sur son fils. Les deux protagonistes en seraient alors venus aux mains. Contacté par le quotidien niçois, ce bénévole de Roquebrune-Cap-Martin n’a pas souhaité s’exprimer « pour ne pas jeter de l’huile sur le feu ».

Trois jours d’ITT et une plainte déposée

Son club lui a apporté son soutien lors d’un communiqué. « Le président et l’ensemble des licenciés de l’ASRCM tiennent à apporter leur total soutien à Laurent, éducateur u10, victime d’une agression ce samedi lors d’une rencontre. Nous condamnons toutes formes de violences sur les pelouses et dans les stades. »

La victime aurait trois jours d’ITT et une plainte a été déposée. La commission de discipline du District de Provence devrait se saisir du dossier afin de faire la lumière sur les faits. Si le père de cet enfant est licencié, il risque une très lourde suspension. Si ce n’est pas le cas, il devrait être interdit de prendre une licence. Il faut aussi rappeler que les parents d’un jeune joueur avaient été condamné à de la prison ferme en mai 2018.

SHARE