Gor Manvelyan est le meilleur buteur du National U19. (Photo Philippe Le Brech)

Pas forcément titulaire la saison dernière en U17, le jeune milieu offensif originaire de Saint-Lô est meilleur buteur de National U19. Portrait.

Depuis le début de la saison, Gor Manvelyan crève l’écran avec le FC Nantes en National U19. Meilleur buteur des quatre groupes, le milieu de terrain offensif a en effet éclaté depuis le mois de septembre. Pourtant il n’était pas forcément le premier choix à son poste l’an dernier avec l’équipe championne de France U17. « Gor n’a été titulaire que dix matchs sur les vingt-quatre où il a été dans le groupe, indique Johann Sidaner, l’entraîneur des U17 du FC Nantes. Il était en retard de croissance morphologique même s’il a un bagage technique qui lui a toujours permis de rivaliser. »

Avec une féroce concurrence sur les postes offensifs, le jeune joueur originaire de Saint-Lô avait tout de même inscrit cinq buts pour six passes décisives. « Il a été un peu dans l’ombre de certains joueurs, ce n’était pas facile de faire sa place, poursuit le technicien nantais. Mais il a beaucoup travaillé et il n’a jamais renoncer malgré des moments difficiles. »

Stéphane Ziani : « Il a su être patient ! »

Ce que Stéphane Ziani a constaté depuis la reprise au mois d’août. « J’avais remarqué que Gor avait beaucoup de qualité, un gros potentiel, assure l’entraîneur des U19 du FCN. Avec six mois de plus, il a su s’affirmer. A l’entraînement, il a toujours été très sérieux en plus d’une grosse force mentale. Il a su être patient ! » En quelques mois, Gor Manvelyan a en effet beaucoup changer physiquement pour se faire une place dans un groupe qui ne manque pas de talents.

Et le sien a été décelé très tôt, dès ces débuts au FC Saint-Lô. « Gor était un petit gabarit mais on sentait déjà qu’il avait d’énormes qualités, se rappelle Nicolas Fautrat, alors responsable de l’école de foot du club normand. Il jouait beaucoup avec son grand frère, ce qui l’a aidé à progresser. Et il était adorable, toujours à l’écoute. C’est un plaisir d’avoir des enfants qui ont autant envie de progresser. »

Le technicien du club de la Manche n’est donc pas étonné de le voir éclater cette saison. « En plus de ses qualités, Gor a l’avantage d’être très bien entouré, précise-t-il. Quand il est parti à Granville, avant de signer au FC Nantes, son papa faisait les aller/retour pour l’emmener à l’entraînement et aux matchs. » Et sa famille a déménagé dans la Cité des Ducs de Bretagne lorsqu’il a intégré le centre de formation à la Jonelière.

Gor Manvelyan a signé un contrat de stagiaire professionnel en début d’année, jusqu’en 2022, comme la plupart de ses coéquipiers. Sa progression rectiligne pourrait d’ailleurs l’amener à faire quelques apparitions avec l’équipe réserve la saison prochaine s’il poursuit sur sa lancée.

PARTAGER