Bannière stages Louza

Après avoir été suspendu quatre ans, l’agresseur d’un arbitre a écopé de trois mois avec sursis devant le tribunal correctionnel d’Angers.

En octobre 2020, un joueur de la Vaillante Angers avait agressé l’arbitre de la rencontre qui opposait son club à Seiches Marcé en Départemental 2 du Maine-et-Loire. Peu avant la fin du match, celui-ci avait en effet été exclu. Il avait ensuite serré le cou de l’officiel, le poussant vers la ligne de touche.

A la suite de l’instruction, la commission de discipline du District l’avait suspendu pour quatre ans fermes lors de son audience du 19 décembre pour « Comportement intimidant/menaçant d’un joueur envers un officiel pendant et en dehors de la rencontre » et « Acte de brutalité/coup d’un joueur occasionnant une blessure dûment constatée par un certificat médical envers un officiel lors de la rencontre ».

Mais le dossier ne s’est pas arrêté là puisque l’agresseur a comparu devant le tribunal correctionnel d’Angers cette semaine en comparution par reconnaissance préalable de culpabilité. C’est à dire qu’il reconnu les faits qui lui étaient reprochés. Comme le rapporte Ouest France, il a accepté une peine de trois mois avec sursis assorti d’un travail d’intérêt général de 50 heures.

De son côté, l’arbitre de 30 ans n’a toujours pas retrouvé les terrains. « Mon client a remis en cause son activité d’arbitre, il a une appréhension à reprendre son activité » explique Me Sébastien Hamon, son avocat, cité par le quotidien régional. Le traumatisme semble donc bien profond… et les sanctions assez légères.

SHARE