Photo Jérôme Bouchacourt @ Footamateur

En Moselle, dans les Deux-Sèvres et en Haute-Savoie, trois arbitres ont été agressés ce week-end. Ça devient une fâcheuse habitude !

La violence sur les terrains est-elle réellement en baisse comme l’a annoncé dernièrement Alain Sars ? En tout cas, deux arbitres ne seront pas de cet avis après ce qu’il s’est déroulé ce week-end à Amanvillers (Moselle) et à Niort (Deux-Sèvres) où ils ont été agressés.

En Lorraine, c’est lors d’une rencontre de coupe du Grand-Est U19 entre Amanvillers et Herserange qu’un officiel a été frappé… dans le temps additionnel ! Selon nos informations, un joueur visiteur a insulté un des arbitres assistants après que celui-ci a indiqué une touche. L’arbitre central a alors sorti un carton rouge. Le joueur a alors proféré des menaces de mort en sortant du terrain.

Le jeu a repris quelques minutes mais dès le coup de sifflet final, des joueurs d’Herserange se sont précipités vers le trio arbitral et l’un d’entre-eux a frappé un des assistants au visage. Puis ils ont coursé l’arbitre central qui a glissé au sol. L’intervention du gardien d’Amavillers a empêché le joueur de frapper l’arbitre. Les Gendarmes sont intervenus pour faire rétablir le calme et identifier les auteurs des agressions. Des plaintes ont été déposées. La Ligue du Grand-Est devrait mettre le dossier en instruction et les sanctions seront vraisemblablement très lourdes.

Dans les Deux-Sèvres, c’est lors du match de Régional 2 U19 entre Niort Saint-Liguaire et le FC Estuaire Haute-Gironde. L’arbitre central, seule officiel de la rencontre, a reçu un coup de poing au visage par un joueur. D’autres informations seront données prochainement sur cette agression.

En outre, un arbitre avait été agressé le jeudi 14 mars en Haute-Savoie Pays de Gex lors d’une rencontre de championnat de Ligue Foot Five. Après une faute sifflée contre lui, un joueur a craché sur l’arbitre avant de lui porter plusieurs coups au visage. Bilan, l’arcade ouverte et le nez déplacé, le tout avec dix jours d’Interruption Temporaire de Travail. Là aussi, une instruction devrait être ouverte par la Ligue Auvergne Rhône-Alpes.


PARTAGER