Capture d'écran France 3

La Cour d’Appel de Dijon a condamné Allasane Sow, ancien président de Louhans-Cuiseaux, a trente mois de prison ferme. Il a été écroué à l’issue de la décision.

En juillet dernier, le Tribunal de Chalon-sur-Saône avait condamné Alassane Sow à trois ans de prison ferme. Celui qui avait été président du Louhans-Cuiseaux FC pendant une saison et demi (2009-2010) était en effet poursuivi pour « Abus de bien du crédit d’une société par action par un dirigeant à des fins personnelles ».

Petit rappel des faits. Le 11 décembre 2010, Alassane Sow est écarté de la président du Louhans-Cuiseaux FC à la suite d’un conseil d’administration extraordinaire. Il avait notamment acheté une Porsche et une Mercedes avec l’argent du club. En février 2011, le Conseil général de Saône-et-Loire livrait publiquement les conclusions d’un rapport d’inspection accablant contre les méthodes de fonctionnement du club.

Une peine allégée en appel

Christophe Rode, alors Procureur de la République, avait ouvert une information judiciaire avec le chef d’accusation d’« abus de confiance et abus de biens sociaux » après une enquête préalable menée par les service fiscaux et la section financière de la police judiciaire de Dijon. Arrêté le 30 juin 2011, Alassane Sow a été mis en examen pour « abus de biens sociaux » puis placé quatre mois en détention provisoire… avant donc d’être condamné – en son absence – en juillet 2017.

Ce jeudi, la Cour d’Appel a donc ré-étudié le dossier et allégé la peine d’Allasane Sow… qui a néanmoins été écroué à l’issue de l’audience. Depuis cette histoire, Louhans-Cuiseaux se relève doucement et le club est en course pour la montée en National 2 dans le N3 Bourgogne Franche-Comté.


PARTAGER