L’assemblée fédérale se tient tout le week-end à Paris. Et la FFF a décidé d’apporter de nombreuses modifications à ses règlements. On fait le point.

Comme lors de chaque assemblée fédérale, la FFF étudie les propositions de changement réglementaires soumises par ses commissions ou les Ligues. Voici les principaux changements à prévoir à partir de la saison 2019-2020.

Contrôle DNCG sur les clubs de D2 Féminine et de D1 Futsal

Lors de la saison 2018/2019, la Commission Fédérale de Contrôle des Clubs (C.F.C.C.) a procédé à un premier examen de la situation financière des clubs de D2 Féminine et des clubs de D1 Futsal. Il est proposé de prévoir désormais les obligations auxquelles ces clubs seront soumis, étant précisé que la C.F.C.C., lors de la saison 2019 / 2020 aura un simple rôle d’observation et de conseil. Les clubs devront saisir les salaires sur Footclubs par catégorie des rémunérations versées au titre du mois précédent avant le 30 de chaque mois.

Double surclassement

Les joueurs U16 du pôle France Futsal vont être autorisés à jouer en Senior, car la plupart des Ligues n’ont pas d’offre de pratique en U18. Cette autorisation ne concernera que les joueurs du pôle, qui sont sur la liste des sportifs de haut-niveau et qui sont suivis médicalement au quotidien.

Délai de qualification

Le délai de qualification ne dépend plus du statut du joueur mais du niveau de la compétition à laquelle il participe. Sur la forme, pour une lecture plus claire et synthétique, il est proposé de supprimer le texte actuel et de présenter les délais applicables dans un tableau.

Féminines : obligations et groupements

Les clubs de Championnat Régional 1 Féminin pourront remplir leur obligation en matière d’équipe de jeunes au moyen d’un groupement, comme cela est déjà autorisé pour les clubs du Championnat National 3.

Feuille de match informatisée

A l’évidence, il ne faut pas permettre aux clubs de pouvoir modifier la F.M.I. une fois complétée et verrouillée, afin d’éviter d’éventuelles tricheries, comme c’était d’ailleurs déjà le cas pour la feuille de match papier. Mais si c’est un officiel qui reconnait qu’une information erronée ou imprécise figure sur la feuille de match, ou qu’une information a été oubliée (joueur exclu à la place d’un autre, mauvais score…), dans ce cas il faut alors bien entendu en tenir compte.

>>> Un officiel (arbitre, délégué) pourra donc faire un rapport sur une information erronée ou imprécise faite sur la FMI (joueur non inscrit, erreur d’avertissements, …).

Avertissements

Actuellement, il n’est prévu une révocation des avertissements figurant au casier d’un joueur que si ce dernier se voit infliger un match de suspension supplémentaire lorsqu’il avait deux avertissements au casier. Or en pratique, dès lors qu’une suspension est prononcée, même sans match supplémentaire, si le joueur avait un avertissement au casier, celui-ci est
automatiquement révoqué. Il apparaît donc nécessaire de réglementer cette pratique. Par ailleurs, il faut supprimer le terme « il s’expose » en ce qui concerne le match supplémentaire : celui-ci doit systématiquement être appliqué.

>>> Le joueur ayant deux avertissements dans le délai susvisé aura donc systématiquement un match de suspension supplémentaire en cas d’exclusion.

Effectivité de la fonction d’entraîneur

Actuellement, en cas de non-respect de l’effectivité de la fonction entrainement, la Commission Fédérale des Éducateurs vient sanctionner le club concerné en s’appuyant sur le non-respect de l’article 13 relatif à la désignation de l’éducateur ou de l’article 14 relatif à la présence de l’éducateur sur le banc de touche. Toutefois, afin de clarifier la base réglementaire sur laquelle s’appuyer et éviter toute ambiguïté avec les articles 13 et 14, il est proposé de créer un article 13 bis dédié spécifiquement à l’effectivité de la fonction d’entraîneur.

>>> Après quatre rencontres disputées en situation d’infraction, la commission pourra infliger, en sus des amendes, une sanction sportive par un retrait d’un point par match disputé en situation irrégulière. Cette sanction sportive ne s’applique pas aux équipes participant aux championnats de Ligue 1, Ligue 2 et au Championnat National.

Modification du championnat National U19 féminin

A partir de saison 2020-2021, le championnat national U19 féminin sera composé de 30 clubs au lieu de 36. Un article complet sur les modalités de participation à ce championnat et la saison de transition vous sera proposé ce lundi.


PARTAGER