Lors d’un match de District en Normandie, ce dimanche, les gendarmes ont emmené un arbitre après un test d’alcoolémie positif.

La semaine dernière, un club de l’Allier avait appelé la Police pour faire souffler l’arbitre de son match de Départemental 2 car il estimait que l’arbitre dégageait « une forte odeur d’alcool ». Mais le test d’alcoolémie s’était avéré négatif et un des dirigeants du club est convoqué ce mercredi soir en commission de discipline par son District. Il y a eu un autre cas ce dimanche en Normandie. Par soucis de confidentialité, nous ne dévoilerons ni le District ni les clubs.

C’était dimanche après-midi lors d’un match de… Départemental 4. « Quand je suis arrivé, j’ai vu une personne qui semblait en état d’ivresse car il se tenait au mur, explique l’entraîneur de l’équipe visiteuse. Puis il m’a dit que c’était l’arbitre. Son attitude m’a paru bizarre car il tenait pas vraiment debout donc j’ai appelé les gendarmes. » Une fois sur place, l’officiel a été soumis à un test d’alcoolémie qui s’est avéré positif. Ils l’ont emmené avec eux à la Gendarmerie.

Un problème de pass sanitaire à l’origine de l’appel aux Gendarmes ?

« J’ai bu un café avec lui quand il est arrivé et je n’ai pas senti quoi que ce soit, indique le président du club recevant. On le connait bien et on était très étonné qu’il puisse être en état d’alcoolémie. » Sauf qu’il avait bien bu puisque les gendarmes ont ensuite rappelé les deux clubs pour préciser que l’éthylotest était bien positif. C’est sa femme qui a dû venir le chercher au poste pour le récupérer.

« C’est vrai que c’est embêtant pour l’arbitre, concède l’entraîneur visiteur. Mais j’ai pris mes responsabilités car il pouvait faire un malaise sur le terrain ou avoir un accident de voiture sur le retour. En plus de trente ans, je n’ai jamais vu ça ! » Il y a tout de même un autre soucis dans ce dossier. Car du côté du club recevant, le président insiste sur « plusieurs pass sanitaires qui n’étaient pas valides du côté de notre adversaire », ce qui aurait pu déclencher l’appel aux gendarmes.

La gendarmerie reste muette…

Ce dont se défend l’autre équipe qui fait état « d’un seul joueur retiré de la feuille de match ». Les deux versions sont donc complètement différentes. Une feuille de match papier a été faite et transmise au District. Selon le club visiteur, la gendarmerie devait transmettre un rapport. Malgré plusieurs demandes, la brigade et la compagnie de gendarmerie ne nous ont pas donné des précisions.

Si le match ne sera pas forcément à rejouer – car les deux équipes auraient peut-être dû procéder à un tirage au sort pour déterminer quel club devait officier au centre – l’arbitre devrait être rapidement convoqué par la commission départementale de l’arbitrage (CDA). Et la sanction pourrait être très lourde pour cet officiel au test d’alcoolémie positif.

SHARE