Terre-Neuvas US Saint-Malo
Les dirigeants de l'US Saint-Malo se sont succédés sur la scène du cinéma Vauban pour présenter Terre-Neuvas. (Photo USSM)

Nouveau stade, centre d’entraînement, objectifs sportifs élevés… l’US Saint-Malo a lancé Terre-Neuvas, un projet très ambitieux.

« Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé. » L’US Saint-Malo a choisi cette citation d’Ernest Renan, un écrivain breton, pour lancer Terre-Neuvas. Quésako ? Les Terre-Neuvas du pays de Saint-Malo étaient des hommes qui se rendaient au large du canada pour pêcher la morue. C’est sur cette histoire que le club malouin a décider de lancer son ambitieux projet.

Il a été présenté samedi devant 300 personnes au cinéma Vauban. Il s’agit tout d’abord de la construction d’un stade de 5 000 places sur la zone Atalante, près de la piscine AquaMalo. « C’est terminé les grands stades surdimensionnés, on veut quelque chose de vivant mais aussi d’évolutif si besoin » a expliqué Yves Fantou, le président de l’US Saint-Malo. Car cette nouvelle enceinte pourrait notamment accueillir des concerts. Mais terre-Neuvas, ce n’est pas qu’un stade.

Un centre de formation pour les métiers du sport, un quartier général dédié à la performance, un espace pour les entreprises, des bureaux, un restaurant, une Bodega sont aussi prévus sur une surface de neuf hectares. « Des projets comme ça, on en voit un tous les vingt ans, a assuré François Papini, le chef du projet Terre-Neuvas. C’est une chance unique pour le territoire, à ne pas laisser passer. Il faudrait être fou pour ne pas embarquer. »

La Bodéga du stade présentée par l’US Saint-Malo. (Photo USSM)

« C’est un beau et grand projet ! »

Comme l’ont démontré les dirigeants de l’US Saint-Malo, le montage financier du projet est porté à 64 % par des fonds privés sur un montant de 35 millions d’euros. Mais le club n’est pas le seul à lorgner sur ces terrains. « L’agence régionale de santé s’intéresse aux terrains de la zone Atalante pour l’implantation du plateau technique du futur hôpital, a indiqué Yves Fantou. C’est un beau et grand projet sur lequel nous travaillons depuis plusieurs mois. Nous sommes fiers de le porter. »

Terre-Neuvas est bien sûr accompagné d’un projet sportif d’envergure. Avec notamment la montée des féminines en D1 Arkéma mais aussi des masculins en National puis en Ligue 2. « Notre projet associe le sport, l’économie, l’environnement et la jeunesse » a insisté Yves Fantou. Désormais, la balle est dans le camp des politiques, que ce soit la ville de Saint-Malo ou l’agglomération. Et ce n’est pas l’affaire la plus simple !

SHARE