Teddy Bouriaud a pris une nouvelle dimension avec l'équipe réserve cette saison.
Teddy Bouriaud a pris une nouvelle dimension avec l'équipe réserve cette saison. (Photo Jérôme Bouchacourt)

A 21 ans, le jeune milieu de terrain est capitaine de l’équipe réserve du FC Nantes qui joue la montée en National 2. Il se confie sur son statut et son avenir.

« Quel est votre coéquipier qui a la meilleure attitude pour vous aider à progresser ? » La semaine dernière Pierre Aristouy a posé cette question à son groupe avant un entraînement. Et la réponse a été unanime : Teddy Bouriaud. « Par rapport à mon implication, à mon sérieux, ça me fait plaisir que mes coéquipiers aient confiance en moi, souligne le milieu de terrain de la réserve du FC Nantes. C’est une petite fierté ! » Capitaine depuis le début de saison, l’international jeune (22 sélections de U16 à U19) est un véritable régulateur du jeu du leader du National 3 Pays de la Loire.

« Je l’ai nommé capitaine car c’est un joueur qui est exemplaire sur et en dehors du terrain, précise l’entraîneur nantais. Il a aussi reculé d’un rang sur le terrain avec un rôle de sentinelle car c’est lui qui correspondait le mieux pour occuper ce poste. Maintenant, sa façon de jouer doit l’amener à avoir plus de caractère auprès de ses coéquipiers. » Teddy Bouriaud est en effet encore trop timide. Et s’il veut continuer à progresser, il va devoir s’affirmer un peu plus comme un leader.

« Chaque match est une finale ! »

« Cette année, on me fait jouer en n° 6, je dois plus réfléchir pour combler les espaces, indique-t-il. J’ai plus de responsabilité, notamment sur l’équilibre de l’équipe. Mais je marque beaucoup moins à ce poste, c’est le petit côté négatif. »  Encore sous contrat pendant deux ans avec le FC Nantes, le joueur formé au FC Retz puis passé par l’USSA Vertou espère « retrouver l’effectif pro à l’entraînement la saison prochaine ». Mais avant, il reste une journée de championnat avec une montée en National 2 à valider.

« Depuis quelques temps, chaque match est une finale, assure le jeune milieu de terrain. On a su se remobiliser après notre passage difficile, lorsqu’on a compté dix points de retard sur Sablé. On s’est tous réuni et on s’est dit les choses en face. » Depuis, la réserve du FC Nantes a retrouvé un état d’esprit qui lui a permis de ne pas lâcher trop de points depuis début janvier (27 sur 33). Et un match nul suffira samedi soir aux Herbiers pour que Teddy Bouriaud et ses coéquipiers retrouve le National 2 un an après avoir été relégués.

PARTAGER