téphane Mottin est le nouveau coach de Mont de Marsan

Stéphane, te rappelles-tu tes premiers pas d’entraîneur ?
« Oui, c’était à l’Intrépide Angers en 1997. J’ai été contacté alors que le club était en CFA2. J’ai été les voir lors du dernier match de la saison à Rennes… il n’y avait pas un supporter, pas un dirigeant et l’entraîneur n’était même pas au match car il avait un anniversaire ! Ça m’a marqué. On a fait une saison très difficile en Division d’Honneur car il y avait eu 24 départs à l’intersaison. J’ai été au bout de mon contrat de trois ans mais je n’en garde pas un bon souvenir. J’étais jeune et je manquais sûrement d’expérience ! »

Comment es-tu arrivé à Angers SCO ?
« Lors de ma dernière saison à l’Intrépide, j’ai averti les dirigeants en janvier que je ne continuerais pas l’aventure. J’avais envie de tout arrêter et de faire autre chose. Puis j’ai eu un coup de fil où on me proposait l’opportunité de prendre en charge la formation d’Angers SCO. C’était très intéressant. Surtout qu’au bout de six mois, j’ai pris la place de Denis Goavec à la tête de l’équipe première ! »

« Avec l’âge je deviens difficile. Je veux des résultats mais je ne veux pas me faire chier au bord du terrain ! »

Samedi, tu affrontes ton ami Philippe Mao. Depuis combien de temps vous connaissez-vous ?
« Je ne sais pas si on s’était rencontré en tant que joueurs. Par contre, je me souviens parfaitement la première fois que je l’ai appelé. C’était dans un restaurant. Je cherchais un éducateur diplômé. Je lui ai demandé de venir s’occuper de l’école de football du SCO. Puis son ascension a été rapide. Comme pour moi, Angers a été un vrai tremplin. »

Si on te proposait de revenir dans un club pro, que ferais-tu ?
« Je ne sais pas. J’ai postulé au FC Nantes il y a quelques années. J’ai eu d’autres opportunités. Maintenant, c’est un travail différent du mien, avec des publics qui ne sont pas les mêmes. Je fais des choses, je prends des décisions que je ne pourrais pas prendre avec une équipe réserve. J’ai aussi un président qui me permet d’avoir une grande liberté, ce qui n’a pas toujours été le cas ! Et je suis très bien à Châteaubriant. »

Comment vois-tu le derby face au FC Nantes ?
« Je pense que ce sera un match plaisant car les deux équipes ont des intentions de jeu. Mais il faudra qu’on soit réellement à 100% car on manque d’expérience à ce niveau. Je dirais même qu’on a quelques fois une certaines naïveté. Avec l’âge je deviens difficile. Je veux des résultats mais je ne veux pas me faire chier au bord du terrain (rire). »

PARTAGER