Sannois Saint-Gratien (en blanc) et Saint-Brieuc vont pouvoir compter sur le solde de la licence club et de leurs indemnités kilométriques. (Photo Philippe Le Brech)
Bannière stages Louza

Si l’arrêt des championnat n’a toujours pas été décidé, le Bureau exécutif de la Ligue de Football Amateur a néanmoins pris certaines décisions. Etat des lieux.

Lundi dernier, le bureau exécutif de la Ligue de Football Amateur (BELFA) a pris certaines décisions concernant des sujets qui préoccupent les clubs dans la situation actuelle. Cela concerne notamment le statut de l’arbitrage ou les nouvelles modalités de la Licence Club, plus contraignantes, qui devaient être mises en place à partir de la saison prochaine.

La Licence Club Fédéral, la Licence Club D1 Féminine et la Licence Club D1 Futsal vont être maintenues dans les conditions actuelles avec la somme équivalente… « en cas de maintien dans les championnats nationaux concernés ». Mais le BELFA a aussi décidé de la « possibilité pour ceux n’ayant pas bénéficié d’une aide ou l’ayant perçue partiellement cette saison, de bénéficier a minima d’une aide correspondant à 50% de la somme totale, sous réserve que les critères incontournables soient respectés la saison prochaine ».

C’est plutôt une bonne nouvelle puisque cela va permettre aux clubs de gagner un an avant de devoir s’adapter aux nouvelles modalités. Concernant le statut de l’arbitrage, le BELFA indique le règlement « prévoit des mesures d’allègement en cas de non-désignation avant la fin de la saison ». Les instances seront donc clémentes sur ce sujet afin de ne pas pénaliser les clubs. De plus, les nouveaux arbitre inscrits à la formation avant le 31 janvier 2020 seront bien pris en compte.

Enfin, les clubs nationaux vont pouvoir compter rapidement sur le versement du solde de l’aide relative à la Licence Club ainsi que des indemnités kilométriques correspondant aux dernières journées de championnat. Ces quelques milliers d’euros seront forcément les bienvenus.

SHARE