Formation arbitres féminines 4
La formation des arbitres (ici une session féminine en Pays de la Loire) est un gros enjeu de la nouvelle mandature. (Photo Jérôme Bouchacourt)
Bannière stages Louza

Les clubs en infraction au statut de l’arbitrage à l’issue de la saison 2019-2020 vont avoir la possibilité d’inscrire des arbitres en formation jusqu’au 30 juin.

De nombreux clubs vont pouvoir souffler. Comme nous l’avions annoncé la semaine dernière, la Fédération Française de Football a décidé d’un assouplissement du statut de l’arbitrage lors du comité exécutif du 6 mai. La principale réflexion tournait autour de ces centaines d’arbitres qui ont été inscrits en formation initiale mais qui n’ont pas pu y participer car les conditions sanitaires ne l’ont pas permis.

« Un principe directeur est adopté, celui de faire preuve de bienveillance vis-à-vis du club qui a entrepris les
démarches pour continuer à être en règle, ou pour se mettre en règle lorsqu’il était en infraction »
indique le procès-verbal du Comex. Concernant les clubs en situation d’infraction, « lorsque le club a inscrit à une ou plusieurs formations le nombre d’arbitre(s) nécessaire afin d’être en règle pour la saison en cours, mais que cette formation n’a pu aller à son terme du fait de la crise sanitaire, alors il sera malgré tout considéré comme étant en règle vis-à-vis du Statut de l’Arbitrage pour la saison 2020/2021 ».

Un problème d’équité pour les clubs nationaux

C’est une excellente nouvelle pour les nombreux clubs qui avaient travaillé pour ne plus être en infraction. « A l’inverse, lorsque le club n’a pas inscrit à une ou plusieurs formations le nombre d’arbitre(s) nécessaire afin d’être en règle pour la saison en cours, alors il débutera la saison 2021/2022 dans la situation dans laquelle il se trouvait à l’issue de la saison 2019/2020 » précise la FFF. Mais ces clubs ont encore une dernière chance.

« Chaque instance reste libre d’organiser des sessions de formation d’ici le 30 juin 2021, afin de permettre aux clubs de se mettre en règle pour la saison en cours » conclu le Comex de la FFF. A la demande des présidents de Ligue, il est en effet accordé aux clubs d’inscrire des arbitres en formation jusqu’à la fin de la saison. C’est notamment pour que les clubs nationaux soient logés à la même enseigne puisque des formations ont eu lieu dans certaines Ligues et pas dans d’autres. Les conséquences sont très importantes puisque de très nombreux clubs vont pouvoir retrouver le maximum de joueurs mutés (6).

D’autres assouplissements ont été décidé pour le statut de l’arbitrage. La date du premier examen de la situation des clubs est repoussé du 31 janvier au 31 mars 2022. La date limite de publication de la liste des clubs en infraction est repoussée du 28 février au 30 avril 2022. Enfin, la date du second examen de la situation des clubs (avec vérification du nombre de matchs effectués par les arbitres), est repoussée du 15 au 30 juin 2022.

SHARE