Le SO Châtellerault est en course pour la montée en National 3... mais ce n'est pas sûr que la Ligue laisse le club accéder au premier niveau fédéral.
Les joueurs du SO Châtellerault ne se sont pas déplacés pour leur match amical samedi dernier. (Photo UES Montmorillon)

L’assemblée générale financière du club de la Vienne s’est tenue jeudi soir. Avec 47 000 euros de pertes sur le précédent exercice, le SO Châtellerault creuse un déficit déjà très important.

En juin dernier, le SO Châtellerault a été rétrogradé en Division d’Honneur par la commission régionale de contrôle et de gestion de la Ligue du Centre-Ouest. Malgré plusieurs appels – devant la FFF puis le CNOSF – la décision de relégation avait été validée. Ce jeudi soir, le club de la Vienne a tenu son assemblée générale financière. Un moment attendu par de nombreux observateurs. Et le SOC a présenté un résultat déficitaire de 47 000 euros pour la saison 2016-2017 (620 000 euros de recette pour 667 000 euros de charges).

« Cela correspond à des engagements de sponsors ou des subventions qui n’ont pas été versées, a indiqué Dominique Denis, le président du club, à nos confrères de La Nouvelle République. Nous avons essayé de faire des choses, notamment en matière de communication pour attirer des partenaires. Nous nous sommes trompés mais nous cherchons toujours des solutions. »

Le SOC privé de montée en National 3 ?

Le budget prévisionnel pour l’actuelle saison a été largement revu à la baisse (410 000 euros) avec notamment l’arrêt des multiples contrats fédéraux des joueurs. « L’objectif est de terminer le championnat avec une situation positive de 80.000 euros, a souligné le président du SOC au quotidien viennois. Je ferai tout pour arriver au 31 mai sans encombre. Nous sommes suivis à la culotte sur les contrats par la Ligue du Centre-Ouest et la Communauté d’agglomération du pays châtelleraudais (CAPC). »

Le déficit du club s’est néanmoins creusé avec à présent une dette de 241 000 euros ! Ce qui pourrait d’ailleurs amené la Ligue de Nouvelle Aquitaine à refuser une possible accession en National 3 en fin de saison. « Sur le fond, cela peut-être pénalisant mais, sur la forme, ce n’est pas handicapant, a précisé Dominique Denis. Cependant, si nous étions une nouvelle fois sanctionnés, cela nous priverait de 100 000 euros émanant de diverses subventions. » Et cela plongerait encore plus le SO Châtellerault dans la tourmente !

PARTAGER