Seva Dodoz jouait encore milieu de terrain en District il y a quatre ans !
Seva Dodoz jouait encore milieu de terrain en District il y a quatre ans ! (Photo Philippe Le Brech)

Après avoir joué milieu de terrain en District, Seva Dodoz (TA Rennes) est devenu, en l’espace de quatre ans, titulaire en National 3 au poste de gardien de but.

Une progression fulgurante à peine croyable. L’histoire singulière d’un destin taquin qui l’a amené au niveau Fédéral presque par hasard. Le récit hors du commun d’un garçon simple et attachant qui a dit au revoir à sa Côte d’Ivoire natale pour rejoindre la France et retrouver son papa, à l’âge de dix-sept ans.

Le foot dans la peau, c’est la TA Rennes qui l’accueille et qui lui fait signer sa toute première licence. « J’ai commencé tout petit en Côte d’Ivoire mais je n’étais pas licencié, se souvient Seva Dodoz. Quand je suis arrivé à la TA Rennes en U19, j’étais… milieu de terrain. » Un jour, une décision, à première vue anodine, bouleverse littéralement son avenir dans le football. « Lors d’un match amical avec l’équipe C en District, il n’y avait pas de gardien et personne ne voulait se désigner. J’y étais allé et j’avais bien aimé. Cela s’était super bien passé et j’avais même arrêté un penalty. »

Le week-end d’après toujours dans les buts rennais, il réitère la performance. La chance laisse place au talent. « Lors du match d’après, j’avais encore arrêté un penalty (rires). » Les dirigeants rennais voient alors en lui l’étoffe d’un futur grand. « Depuis ce match, je suis resté à ce poste. Maintenant, ça fait quatre ans que je suis gardien », calcule rapidement le portier rennais.

Jacques Le Normand : « Il ne se prend pas la tête »

Du travail, de longues séances d’entraînement et une bonne capacité d’écoute le font progresser à vitesse grand V, le faisant passer de la quatrième équipe du club au groupe de National 3. « Quelque part, je pense que le fait d’avoir choisi ce poste m’a aidé pour jouer à ce niveau. Je me rappelle avoir fait deux matches en U19 DH (R1) contre le Stade Rennais et Saint-Brieuc. Puis la saison d’après en seniors, j’avais commencé en District. Et la saison dernière, je suis arrivé en tant que deuxième gardien en N3. »

Un parcours atypique que félicite Jacques Le Normand, le coach de la TA Rennes : « C’est un garçon qui travaille énormément. C’est un bosseur qui a des qualités avec un bon jeu au pied. Il y est arrivé grâce à ses qualités et à son tempérament. Il est humble et il ne se prend pas la tête. Il amène sa fraîcheur au groupe et sa gentillesse. » Et d’ajouter : « Il est vraiment apprécié. Il se remet toujours en question. Sur les derniers matches, il a été important en faisant des arrêts déterminants. Ça fait du bien car il sécurise tout le monde. »

Une défense, en effet, sécurisée et une équipe qui reste sur quatre clean sheet lors des quatre dernières sorties. Des résultats probants qui ont d’ailleurs sorti le club rennais de la zone de relégation. Seva Dodoz y est pour beaucoup. Et dire, qu’il aurait pu ne jamais jouer dans les buts. Fabuleux destin…


PARTAGER