KYEI Scott Beckam
Scott Beckam Kyei veut profiter de son passage à Saint-Brieuc pour se montrer. (Photo Philippe Le Brech)

Auteur de sa première passe décisive, Scott Beckam Kyei veut se montrer cette saison. Prêté par Reims, il souhaite se révéler en National pour taper à la porte du club champenois

Il a débarqué au Stade Briochin en même temps que Christophe Kerbrat. Illustre inconnu à son arrivée, Scott-Beckam Kyei monte en puissance avec les Griffons. Le joueur de Reims est pour l’instant une belle surprise après trois rencontres. Le petit frère de Grejohn Kyei (25 ans, 84 matchs avec Reims et 24 avec Lens) a toujours été titularisé par son entraîneur Maxime D’Ornano. Puissant et rapide, le joueur offensif offre une solution supplémentaire en attaque aux Briochins. Polyvalent, Beck’s peut évoluer sur tout le front de l’attaque.

Contre le Red Star, vous étiez associé pour la première fois avec James Le Marer. Le duo a bien fonctionné avec une passe décisive de votre part pour votre capitaine…

« Au début du match, je ne touchais pas beaucoup de ballons. La passe décisive m’a libéré jusqu’à la fin du match. Les latéraux souvent montent pour faire des passes. Quand l’excentré trouve son latéral qui est récompensé, ça fait du bien. On avait travaillé toute la semaine ensemble sur le côté droit. Nous avons eu très vite des automatismes. C’est assez instinctif. »

Durant ce match, vous avez multiplié les courses en profondeur. Pourquoi ?

« Le but, ce n’était pas forcément d’amener quelque chose sur le plan offensif. Mais c’était de faire sortir le bloc, histoire que l’on respire. Et qu’on puisse reprendre le ballon et être équilibré pour installer le jeu. »

Vous avez joué devant suite à la blessure de Charly Dutournier. Et sur le côté maintenant. A quel poste êtes-vous le plus à l’aise ?

« Franchement, je suis disponible partout. Je me sens libre sur le côté pour enchaîner sur les courses. Mais j’ai plus de repères quand je suis devant parce que je peux aller vite vers le but. Je pense être plus utile sur le côté avec mes courses pour percuter et soit trouver un joueur soit pour frapper. »

« Être beaucoup plus décisif ! »

A Reims ou au Gazélec Ajaccio (prêté la saison dernière), vous étiez aligné à quel poste ?

« A Reims, j’ai effectué ma formation en attaque. Au fil des années, je me suis retrouvé sur le côté. Je suis plus utilisé à l’heure actuelle sur le côté droit. Mais je n’ai pas de choix préférentiel. »

Vous sentez-vous montés en puissance depuis votre arrivée au Stade Briochin ?

« Oui en préparation avec Reims, je me suis blessé à la cheville. Juste avant, c’était le confinement. Il y a eu peu de matchs, j’avais peu de rythme. Je l’ai reperdu avec ma blessure. Je suis arrivé ici depuis un mois. Le Stade Briochin est une équipe joueuse, ça m’a tout de suite mis dedans. Je n’ai pas peur. Je suis le plus jeune du groupe (21 ans), j’essaie d’apporter un peu de dynamisme et de fraîcheur. »

Quel est l’objectif de ce prêt ?

« Je veux enchaîner les matchs et être beaucoup plus décisif avec l’équipe pour améliorer mes statistiques. C’est ce qui compte beaucoup dans le football actuel. Je veux passer le cap du national. Je souhaite me montrer pour prouver aux dirigeants de Reims que j’ai franchi les étapes pour pourquoi pas aller jouer au-dessus du national selon les attentes du club. »

Au niveau statistique, pour l’instant, c’est une passe décisive en trois matchs…

« Oui j’ai joué contre Annecy, Orléans et le Red Star. C’était la première fois que je l’étais. J’espère continuer ainsi. »

PARTAGER