Bannière stages Louza

Riches en sucre mais aussi en caféine ou en taurine, les boissons énergisantes peuvent provoquer des risques cardio-vasculaires.

Si la publicité de la plus connue des boissons énergisantes assure qu’elle donne des ailes, celle-ci peut être dangereuse pour les sportifs. Comme le rapporte l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), 41 % des consommateurs les consomment en lien avec une activité sportive. Certaines boissons énergisantes, que l’on peut trouver sur le web, peuvent même contenir des substances considérées comme dopantes.

« En ce qui concerne la pratique sportive, les boissons dites énergisantes n’ont aucun intérêt nutritionnel en situation d’exercice (contrairement aux boissons de l’effort aussi appelées boissons énergétiques), explique l’Anses. Elles majorent les pertes en eau et en sels minéraux et augmentent le risque d’accident à la chaleur. » Mais pas seulement…

Des risques cardio-vasculaires et hépatiques

« La caféine et la taurine sont nocifs pour les sportifs car ça va induire l’accélération du rythme cardiaque, explique Amira Fouzai, médecin du sport, dans le JT de TF1. Ce sont aussi des produits qui vont accélérer la déshydratation du sportif. Ils sont nocifs pour la santé ! » Avec de grands risques. « Il existe des risques cardio-vasculaires mais aussi des risques hépatiques, c’est une démarche qu’il faut prévenir absolument » ajoute Irène Margaritis, la responsable de l’unité d’évaluation des risques liés à la nutrition de l’Anses.

Les principaux symptômes observés sont essentiellement cardiovasculaires (sensations d’oppression ou de douleurs thoraciques, tachycardie, hypertension, troubles du rythme allant jusqu’à l’arrêt cardiaque…). Mais ils peuvent aussi être psycho-comportementaux ou neurologiques (irritabilité, nervosité, anxiété, voire crises de panique, hallucinations, épilepsie).

L’agence conseille donc d’éviter de consommer ces boissons énergisantes avant ou pendant une activité physique et de ne pas les associer avec de l’alcool. Autant dire qu’il vaut toujours mieux manger une orange ou une banane avant ou pendant un match de football. Question de santé !

SportEasy et Footamateur.fr sont heureux de vous avoir proposé cet article

SHARE