Royan Vaux risque de lourdes sanctions par la Ligue de Nouvelle-Aquitaine pour avoir aligné un joueur non qualifié lors d’un match de Régional 1.

Le 4 mai, la commission des litiges de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine traitait un courrier envoyé par l’ES La Rochelle au sujet de son match à Royan Vaux joué le 29 février (défaite 3-1). Ce courrier interrogeait sur la participation d’un joueur royannais à la rencontre de Régional 1 alors que sa licence avait été enregistrée le… 24 février !

Or la date limite d’enregistrement d’une licence est le 31 janvier. Mais outre la participation de ce joueur non qualifié, c’est l’attitude des dirigeants de l’AFC Royan Vaux qui est mise en cause. Le club a en effet contacté la Ligue pour savoir si le joueur pouvait participé à cette rencontre. La réponse a bien sûr été négative. mais ceux-ci ont tout de même inscrit le joueur sur la feuille de match en toute connaissance de cause.

Même si l’ES la Rochelle a retiré sa réclamation, la commission régionale des litiges a décidé d’évoquer le dossier comme le permet l’article 187 des règlements généraux de la FFF. Et elle a considéré que « le club de Royan Vaux a fait participer le joueur à la rencontre en litige, en pleine connaissance des règles en vigueur et en toute conscience de la violation de ces dernières », précisant que « le caractère intentionnel de l’acte accompli par le club de Royan Vaux est établi ».

Un précédent en 2017-2018 !

Royan Vaux a ainsi perdu ce match par pénalité, ce qui précipite la relégation du club en Régional 2. Mais surtout la commission des litiges a saisi la commission de discipline « pour suite à donner ». Une instruction a été ouverte par cette dernière, « considérant en effet, qu’à la lecture de la décision, il apparaît que des membres du club de Royan Vaux seraient susceptibles d’être impliqués dans des actes frauduleux ».

Ce n’est malheureusement pas la première fois que l’AFC Royan Vaux est rattrapé par la patrouille. En juin 2018, le club avait été sanctionné pour avoir fait jouer un nombre de mutés hors période supérieur au règlement. Et cela avait coûté la montée de Tulle Foot Corrèze en National 3 au profit de l’US Chauvigny ! « Car cela veut dire que tu peux tricher tant que tu veux tant que tu n’es pas pris, nous avait confié Cédric Lamour, l’entraîneur corrézien à ce moment-là. J’ai honte pour le football ! »

Cette saison-là, Royan Vaux avait en effet aligné trois mutés hors période lors de six matchs de championnat… et il aurait donc dû descendre si la fraude avait été avérée plus tôt. Mais la plupart des rencontres étaient déjà homologuées. Cette fois, les sanctions pourraient être très lourdes.

PARTAGER