A Blain, le stade avait été évacué par l'arbitre à la suite des propos racistes d'un spectateur.
A Blain, le stade avait été évacué par l'arbitre à la suite des propos racistes d'un spectateur. (Capture d'écran Google)

Jusqu’au 31 décembre, la rédaction de Footamateur revient sur les faits marquants de 2018. Retour sur l’attitude d’un arbitre de la Ligue des Pays de la Loire face à des propos racistes.


Alors qu’un joueur de Naples a encore été touché par des propos racistes, l’exemple est venu du monde amateur en avril dernier grâce à un arbitre courageux.

Mercredi dernier, Kalidou Koulibaly a été victime de cris racistes lors de la rencontre de Série A entre l’Inter Milan et Naples. Ce dimanche, en conférence de presse, l’entraîneur napolitain Carlo Ancelotti a affirmé que la prochaine fois, son équipe quittera le terrain, fustigeant la réaction de l’arbitre qui « aurait dû arrêter le match et il ne l’a pas fait ».

Le 8 avril avril dernier, un arbitre avait fait évacué un stade lors d’un match de Régional 3 Pays de la Loire. Peu avant la demi-heure de jeu, l’officiel a entendu « des propos racistes provenant de la tribune proche du terrain, je cite  »Retourne en Afrique » à l’encontre d’un joueur de Nantes Mellinet » comme il l’a déclaré en commission de discipline. Il arrête immédiatement le match avant de se rendre vers le délégué de la rencontre.

Une rencontre qui se termine dans de bonnes conditions !

« Tout le monde est sous tension, notamment les joueurs et dirigeants de Nantes suite à ses propos, a-t’il poursuivi dans son rapport. Je décide donc de ma propre initiative, après en avoir parlé au délégué, les dirigeants des deux équipes ainsi que les présidents des deux clubs, de ne pas reprendre le match tant que tous les spectateurs ne seront pas sortis de l’enceinte du stade … La suite du match me donnera raison puisque le match ira à son terme dans un état d’esprit plus serein et une envie des deux équipes de jouer. »

Thomas a donc eu le courage de faire évacuer la centaine de spectateurs présents dans l’enceinte de l’ES Blain. Le spectateur auteur des propos racistes a tout de même été identifié et il a été interdit de prendre une licence durant cinq ans. Dès le 9 avril, le Comité de direction de la Ligue des Pays de la Loire a félicité l’arbitre « pour sa décision de faire sortir le public de l’enceinte sportive en accord avec les Présidents des deux clubs suite aux propos racistes tenus par un spectateur pendant le match ».

Quelques jours après son geste, Thomas nous avait confié « espérer faire évoluer et avancer les choses, pas pour me mettre en lumière puisque je considère que j’ai simplement fait le job ». Un bel exemple de courage !

PARTAGER