Le stade Auguste-Delaune de Saint-Denis a été le théâtre d'images qu'on ne souhaitent pas voir sur les terrains de football.
Le stade Auguste-Delaune de Saint-Denis a été le théâtre d'images qu'on ne souhaitent pas voir sur les terrains de football. (Photo DR)

C’est un triste spectacle qui a été offert ce dimanche à l’issue du match de coupe Gambardella entre Saint-Denis et Amiens. L’arbitre a été frappé plusieurs fois.

« A l’issue du match de Coupe Gambardella opposant Saint Denis à Amiens, une centaine d’individus ont pénétré sur le terrain et s’en sont pris avec une grande violence aux joueurs d’Amiens et au trio arbitral. » C’est par un communiqué ce dimanche soir que Damien Groiselle, président de la section Paris Île-de-France de l’UNAF, a annoncé les incidents qui se sont déroulés à l’issue de la rencontre entre l’US Saint-Denis et Amiens SC en coupe Gambardella.

« L’arbitre central a reçu trois coup de poing, un des assistant a eu la lèvre fendue, le dernier n’a dû son salut qu’à des joueurs de Saint Denis, qui se sont interposés et nous les en remercions » a t’il ajouté, rappelant que « c’est la troisième fois cette saison que des Arbitres sont agressés, par des éléments extérieurs, sur des compétitions nationales ».

La rencontre était sous tension après l’égalisation des Amiénois dans les arrêts de jeu alors que Saint-Denis, club évoluant en Régional 2, était tout proche de l’exploit face aux pensionnaires de National U19 qui se sont ensuite imposés aux tirs aux buts. C’est à moment-là que plusieurs dizaines de spectateurs ont quitté les tribunes du stade Auguste-Delaune pour fondre sur les arbitres et quelques joueurs d’Amiens qui n’avaient pas réussi à entrer dans les vestiaires.

Le calme est revenu après l’intervention de le Police Nationale. Mais le club de Saint-Denis, même qui ses joueurs ont été exemplaires en protégeant les arbitres et joueurs visés, risque tout de même d’être lourdement sanctionné par le Fédération Française de Football.

PARTAGER