Fabien Grignon n'a pas trop apprécié le déroulement du match de ce week-end.
Fabien Grignon n'a pas trop apprécié le déroulement du match de ce week-end. (Photo Frédéric Annin)

En course pour jouer les premiers rôles, l’OC Cesson sera privé de trois joueurs cadres expulsés lors de la dernière rencontre de championnat.

Cinq expulsés dans le même match. Trois du côté de Cesson, deux du côté de Guipry-Messac. Un événement assez rare pour être signalé qui a surpris tout son monde. À froid, Fabien Grignon, le technicien Cessonnais, a accepté de revenir brièvement sur les faits.

« Je n’avais jamais vu ça, surtout dans un match où il y a eu très peu d’animosité. Les cinq cartons rouges ne m’auraient pas gêné si le match avait été hyper agressif mais on est loin de tout ça. L’arbitre de la rencontre aurait peut-être pu utiliser le carton blanc (NDLR expulsion temporaire de dix minutes) pour gérer ce match, certes engagé mais correct. Les joueurs se connaissent bien et d’ailleurs à la fin du match, ils parlaient tous entre eux. »

La force de Cesson : son collectif

Il faudra maintenant attendre les décisions de la Ligue de Bretagne pour connaître les différentes sanctions. Des absences plus ou moins longues qui pourraient avoir des répercussions sur la bonne carburation actuelle des partenaires de Benjamin Levacher. Une donnée bien évidemment prise en compte par Fabien Grignon qui pourtant ne le déstabilise pas plus que ça. « Effectivement, cela fera trois joueurs en moins pour le prochain match (Durand, De Souza et Galibourg) mais on avait aussi des absents le week-end dernier donc je vais pouvoir enregistrer des retours et peut-être aussi une arrivée… Cette année, j’ai un groupe plus large que la saison passée et c’est justement cette notion de groupe qui est la plus importante. Notre force cette saison, ce n’est pas les individualités mais le collectif ! »

Un collectif, en effet, performant qui fréquente les premières places du classement début le lancement des hostilités (deuxième avec 26 points derrière le Stade Rennais, qui ne peut pas accéder au National 3). « En termes de jeu, c’est plutôt intéressant, analyse le coach cessonnais, depuis trois ans à la tête de l’équipe première. On souhaite être dans le haut de tableau car on a des arguments pour y être. Après, le foot a sa part d’incertitudes. La spirale est positive, l’intégration des nouveaux est bonne, les résultats sont là. Alors, si on peut aller en N3, on essaiera d’y aller. Maintenant on va rester hyper prudent. »

PARTAGER