Le SC Bastia (en bleu) et Quevilly-Rouen Métropole sont officiellement en Ligue 2 ! (Photo Philippe Le Brech)

Avec la défaite de l’US Orléans contre le FC Villefranche ce mercredi, Quevilly-Rouen Métropole et le SC Bastia sont officiellement promus en Ligue 2.

Cette fois c’est fait ! Si le SC Bastia n’avait pas pu jouer sa chance avec son match reporté à Cholet et Quevilly Rouen Métropole n’avait pas réussi à l’emporter contre le FC Annecy (1-1), les deux premiers du National ont validé leur montée en Ligue 2… sans jouer. C’est la défaite de l’US Orléans, troisième mais avec deux matchs en moins, contre le FC Villefranche Beaujolais qui a scellé leur destin. Les Caladois ont en effet réalisé une immense performance dans le Loiret (3-0).

Mais restons sur les deux promus en Ligue 2. Depuis le début de la saison, le Sporting Club de Bastia et Quevilly-Rouen Métropole ont toujours été dans le peloton de tête. Si plusieurs clubs se sont invités dans la course (Avranches, Laval, Cholet), aucun n’a été aussi performant dans la durée. Et cela se voit dans les chiffres de ce championnat National. Ce sont tout d’abord les deux clubs qui ont – de très loin – remporté le plus grande nombre de matchs (16). Soit quatre de plus que Villefranche.

A part Orléans qui le titille (45 buts), le SC Bastia (49) et Quevilly-Rouen Métropole (48) possèdent les deux meilleurs attaques du National. C’est le même cas avec les défenses puisque Bastia possède la meilleure à égalité avec Villefranche (25) alors que Quevilly-Rouen se classe quatrième (29), Concarneau prenant la troisième place (28). Enfin, ce sont de très loin les deux clubs qui ont la meilleure différence de but, +24 pour Bastia et + 19 pour Quevilly-Rouen.

Il faut noter que c’est la deuxième fois que leurs entraîneurs montent en Ligue 2, Mathieu Chabert avec l’AS Béziers en 2018 et Bruno Irles avec Pau FC en 2020. Si le premier avait effectué la saison biterroise, le deuxième avait préféré quitter les Pyrénées-Atlantiques pour la Seine-Maritime l’été dernier.

SHARE