AS Belfort Sud
L'AS Belfort Sud s'est entraîné devant l'Hotel de ville. (Photo Emilien Diaz - France 3)
Bannière stages Louza

Alors que l’AS Belfort Sud doit affronter Jura Sud Foot (N2) au sixième tour de coupe de France, le club n’a pas de terrain pour s’entraîner.

De surprise en surprise, toujours plus d’images insolites … La tenue du sixième tour de la Coupe de France avec les clubs amateurs nous aura déjà donné beaucoup de sujets de discussions et des images à commenter. La dernière en date concerne le club de l’AS Belfort Sud, club de Régional 1, qui s’est entraîné juste devant la Mairie de la ville belfortaine.

« On n’a plus accès au stade que l’on utilise depuis plus de cinq ans en autonomie totale » déplore Mohamed El Hachani, président du club. Des raisons sont invoquées par les élus locaux. « On nous dit que la structure est utilisée par d’autres associations ou bien qu’il n’y a pas de gardien disponible et qu’on ne peut pas nous laisser seuls, comme ça a été le cas pendant plusieurs années. » Il est vraiment question de mauvaise entente entre les deux parties, qui s’opposent depuis plusieurs mois. Plusieurs épisodes se sont déroulés depuis le 17 novembre 2019 et le septième tour de Coupe de France face à l’AS Nancy Lorraine.

Un déplacement à Nancy la saison dernière

Déjà pensionnaire de R1 à l’époque, le club de Belfort avait gagné le droit de recevoir Nancy, formation de Ligue 2, chez lui. C’était sans compter sur les événements qui ont suivi. « On n’avait pas pu jouer à Belfort, regrette encore le président. On a privilégié l’autre club de Belfort, qui a fait un beau parcours l’année dernière en Coupe de France. »

Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne et certains peuvent se sentir délaissés par certaines décisions prises. Le Stade des 3 Chênes n’étant pas homologué, l’équipe devait trouver un terrain de repli, comme celui de l’ASM Belfort, club de N2. Seulement, cette équipe jouait également son septième tour de Coupe de France à domicile la veille. Et les mauvaises conditions météo n’ont pas permis cela.

« Eux, ont pu jouer sur leur terrain et nous on a dû faire le déplacement à Nancy. Ils ne voulaient pas venir jouer là où on s’entraîne habituellement, sur un synthétique. » L’équipe avait malgré fait très bonne figure concédant la défaite dans les tous derniers instants de la partie, sur le score de deux buts à un.

Un événement malheureux

Près d’un an après cette belle épopée du club dans la prestigieuse compétition, un événement va venir écorner son image. Un match de D2 avec l’équipe C de Belfort Sud où une bagarre générale a éclaté. Un événement que le président du club n’élude pas.

« Les sanctions ont été prises en interne, et la ville en est informée. On a pris nos responsabilités puisque l’équipe C n’existe plus et tous les joueurs susceptibles d’être impliqués dans l’incident ne font plus partie du club » nous explique-t-on. Mais, visiblement, la Mairie continue à émettre des doutes sur le club puisque « malgré cela et la connaissance de nos décisions à la suite de cet événement, ils utilisent encore cet argument contre nous ».

Un combat face à la municipalité

En conséquence de cela, le club de l’AS Belfort Sud a connu une sanction de terrain. Ainsi, les joueurs devront se déplacer à Besançon afin de recevoir Jura Sud Foot, formation de N2, à l’occasion du sixième tour dimanche. Ne pouvant pas se préparer dans de bonnes conditions avec l’accès aux terrains d’entraînements, l’équipe a fait le choix de se rendre sur la place de la Mairie.

« C’est symbolique, nous dit Mohamed El Hachani. Cela s’inscrit dans le combat de résistance que l’on mène depuis plus d’un an et demi, où ça a commencé avec l’affaire de Nancy. Et, ça se poursuit encore aujourd’hui. La Mairie ne veut plus nous suivre, que ce soit sur les infrastructures, mais aussi au niveau des subventions. »

Difficile pour un club amateur de vivre sans le soutien de sa municipalité aujourd’hui. Face à cette difficulté, le président du club belfortain a tout de même pu compter sur le soutien du club du SG Héricourt qui a mis son terrain à disposition des joueurs de Belfort Sud. « Je tiens à les remercier car ils font partie des rares personnes à nous avoir soutenus » souligne le dirigeant.

Après avoir passé les tours précédents face à des formations de D1, R3 et R2, les joueurs comptent bien faire un “exploit” face à Jura Sud Foot afin de vivre une nouvelle épopée en Coupe de France.

SHARE