Le FC Saint-Leu jouera bien en National 3 cette saison. (Photo Erwann Thépault - FC Saint-Leu 95)

Après la perte d’un match par pénalité, Saint-Leu se voit privé de sa montée historique en National 3. Et aucune décision n’a été prise pour le PSG.

Alors que le FC Saint-Leu 95 espérait savourer sa montée en National 3, après avoir décroché la deuxième place du groupe B de Régional 1 Paris Île-de-France derrière l’équipe 3 du Paris Saint-Germain, rien ne se passe comme prévu pour le club du Val d’Oise. L’instance régionale vient en effet de lui donner match perdu par pénalité contre Conflans alors que ses dirigeants sont convoqués en commission de discipline à la suite du dernier match contre le PSG.

C’est tout d’abord la perte des quatre points après le match contre Conflans qui irrite les Saint-Loupiens. « Ils ont fait évocation sur la qualification de Lamine Medjkane, un joueur arrivé au mois de janvier, explique Claude Macina, le secrétaire général du club. On a fait une demande de Certificat International de Transfert mais la Fédération Algérienne n’a pas répondu à la FFF donc il a été qualifié au bout de trente jours comme le prévoit le règlement. »

Sauf que les Conflanais accusent le joueur d’avoir un contrat de deux ans au JSM Skikda (L2 Algérie)… une information trouvée sur un site internet local. « La Ligue nous dit qu’elle a pris sa décision après avoir reçu un document provenant d’Algérie, poursuit le dirigeant du FC Saint-Leu 95. Ils ne répondent pas à la demande de CIT mais ils envoient un document… qu’on n’a d’ailleurs pas pu voir. On a fait appel et on aurait désormais accès à cette pièce du dossier. » Le joueur est d’ailleurs parti en Algérie afin de prouver qu’il n’avait jamais signé à Skikda après son départ de la JS Kabylie (L1).

« On ne comprend pas car on est monté sportivement, déplore Claude Macina. Depuis quatre ans, on a remis le club sur de bons rails que ce soit sportivement ou financièrement. On est labellisé pour l’école de foot et les féminines. Et ce serait notre quatrième accession consécutive. »

Mais un autre dossier est en cours à la commission de discipline après des incidents qui se sont déroulés avant la dernière journée contre le Paris Saint-Germain. Des faits révélés par le quotidien L’Equipe. « Cet article nous a ravagés car beaucoup de choses écrites sont fausses, s’insurge le secrétaire Saint-Loupien. C’est moi qui a appelé la Police en tant que responsable sécurité et non le PSG ! » La commission de discipline de la Ligue de Paris Île-de-France a mis le dossier en instruction et les deux clubs sont convoqués ce mercredi 19 juin. Affaire à suivre…


PARTAGER