Bannière stages Louza

Le joueur d’un club de District avait mordu l’oreille d’un arbitre en février 2020. Il a été condamné à un an de prison dont six mois fermes.

Le 16 février 2020, le gardien de but de Foissac (Aveyron) avait agressé l’arbitre de la rencontre contre Penchot-Livinhac lors d’un match de… Départemental 3 ! Après avoir été averti pour contestation, ce joueur s’était jeté sur l’officiel en lui mordant notamment l’oreille gauche. Le match avait bien sûr été arrêté. Le lendemain de cette agression, l’arbitre avait été déposé plainte à la gendarmerie. La semaine suivante, les arbitres du District avaient d’ailleurs fait valoir leur droit de retrait.

Si le joueur de Froissac a été suspendu sept ans par le District de l’Aveyron – une sanction qui paraît très légère – mais il devait comparaître devant le tribunal judiciaire de Rodez. Le dossier a été jugé ce mardi 9 février comme le rapporte Centre Presse Aveyron. « Après les faits, j’ai passé plusieurs nuits blanches, a expliqué l’arbitre. Mais depuis j’ai repris l’arbitrage des matches, cela se passe bien. Même si cet épisode a été un traumatisme. »

L’agresseur était en liberté conditionnelle au moment des faits, ce qui a constitué une circonstance aggravante. « Il changé de versions au fil des auditions réalisées par les gendarmes » a rappelé la présidente du tribunal. « Mon client a hésité avant de déposer plainte car la crainte de représailles était forte, a précisé l’avocat de l’arbitre. L’agresseur a cherché à minimiser les faits, n’a pas répondu aux convocations de la justice. »

Le quotidien aveyronnais indique que le tribunal a condamné le joueur de Froissac à un an de prison, dont six mois fermes. Cette peine a été assortie d’une obligation de soins, d’une interdiction d’entrer en contact avec la victime mais aussi de 210 euros de préjudice moral et d’une amende de 800 euros.

SHARE