Pourquoi la Coupe du Monde 2022 aura lieu ?

Football

Dans le brouhaha d’une saison de football chaotique où les supporters du temps d’avant voient ce sport changer à vue d’œil, on entend un bruit étonnant, des prises de position et, on suggère même un boycott de la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Le football aurait-il une crise subite de droit-de-l’hommisme ? Va-t-il refuser de jouer dans des stades ultra-modernes et des pelouses recouvrant des cimetières ? Personne n’y croit et les embryons de prise de conscience semblent être des leurres pour tous les candides qui foulent le monde du ballon rond. Il faut bien comprendre que se mettre à genoux pour la cause, c’est une chose facile, mais c’est encore plus facile d’y rester pour ramasser les billets des sponsors ou prendre son salaire directement au robinet d’un gazoduc.

Pourquoi la Coupe du Monde au Qatar est décriée ?

Commençons par évacuer les arguments des pros Coupe du monde 2022. On peut évoquer les théories du complot sur les Américains voulant se venger d’avoir perdu l’organisation de la Coupe du Monde. L’internationale des bas du front au lieu de se demander pourquoi 6500 ouvriers sont morts depuis que la CM a été offerte, ou achetée, c’est selon, est persuadée que les Anglo-saxons et les Suisses veulent absolument faire tomber le Qatar. Évidemment, ce sont des fadaises. Il y a dans le même ordre d’idées, la nouvelle accusation tendance avec le racisme. Le rejet d’une Coupe du Monde au Qatar serait donc du racisme. Peu importe les droits de l’homme, les ouvriers morts pour bâtir des écrins pour nos millionnaires du ballon rond et les milliardaires de Doha, la corruption à peine masquée, le désastre écologique et le non-sens footballistique… Évidemment, nous sommes en France et le rachat du PSG a créé une petite armée de petits soldats prompt à défendre la cause du Qatar, menée par des médias dont l’éthique intellectuelle se compte en clics, en pages, en nombres d’abonnés et en exemplaire vendus. Ils font enfin une purge contre les propos sexistes et homophobes dans le monde du foot tout en faisant l’apologie d’un pays où le sexisme et l’homophobie sont inscrits dans la loi. Peut-être qu’elle est décriée parce que nous ne sommes plus en 1970, peut-être que la compromission des élites est moins acceptée par la base, peut-être aussi que c’est la dernière résistance de ceux qui ont connu les poteaux carrés, la démocratie corinthienne et Mohammed Ali en prison…

Ceux qui se lèvent!

À un an de la grand-messe du football, certains commencent à se poser des questions. La corruption de la FIFA est connue et les corrupteurs aussi. Notez que le président du PSG est en procès pour corruption en Suisse, l’enquête sur l’attribution est encore en cours. Nous aurons sans doute le résultat, une fois la compétition terminée. La Norvège et son équipe nationale menacent de boycotter la compétition. Une entreprise hollandaise renonce à poser le gazon dans les stades. L’équipe nationale allemande a porté un maillot dont les lettres unies composaient « Droit de l’homme ». Il faut dire que l’article du Guardian fait état de 6500 ouvriers morts au Qatar depuis que les travaux pour la Coupe du Monde ont commencé. La corruption, ca peut passer, l’exploitation des immigrés et le néo-esclavagisme, cela fait un peu tâche en ces temps où le combat contre le racisme semble toucher le monde du foot. C’est vrai que les footeux les plus célèbres font la pub pour du textile « made in Asia » et prennent un gros chèque des équipementiers qui au niveau du néo-esclavagisme n’ont rien à envier au Qatar. Mais 6500 morts pour qu’ils jouent au ballon au milieu d’un désert parce que la FIFA est corrompue, ca commence à faire beaucoup, non ? Serait-ce la goutte d’eau dans un tonneau qui ressemble au tonneau des Daneides?

Pourquoi cela ne changera pas ?

Il ne faut pas s’attendre à ce que les grandes multinationales suivent cette entreprise hollandaise.On a pu voir les organismes de cartes bleues bloquer les joueurs de casinos, mais renoncer à un événement regardé par 1,5 milliard d’habitants….. Nike, Adidas, McDo collaborent avec les pires régimes depuis 50 ans. Alors, quand on voit Nike devenir le symbole de l’anti-racisme, c’est comme si la cagoule blanche devenait la hype du mouvement Woke. Ils savent que les gens s’en moquent et ceux qui ne s ‘en moquent pas ferment les yeux. Les combats, aujourd’hui, ne sont que du consumérisme idéologique pour la plupart d’entre nous. Le sacrifice est imposé à l’autre et finalement, ils deviennent ce qu’ils combattent. Il n’y a donc aucun danger pour une marque de soutenir une Coupe du Monde au Qatar ou en Corée du Nord. Aujourd’hui, il suffit d’un salaire de misère pour que l’esclave devienne un employé. La lutte des races est le parfait paravent pour faire oublier la lutte des classes. Vous comprenez mieux pourquoi, les millionnaires du ballon rond mettent plus facilement le genou à terre qu’ils se lèvent le poing et les jambes tendus.Cela ne coûte rien d’être contre le racisme, le sexisme, mais renoncer à des millions, là, à part Antoine Griezmann, il n’y a pas un joueur star qui s’implique. Kyllian Mbappé à la plume féconde sur Tweeter pour dénoncer le racisme et l’injustice, mais il n’a aucun problème pour jouer pour le PSG  et ainsi particper à la propagande de ce pays.

Voilà pourquoi la Coupe du Monde 2022 aura bien lieu… Le football n’est que le miroir de nos hypocrisies quotidiennes et ceux qui ont le pouvoir de changer les choses ne suivent que les tendances pour vendre plus, pour amasser les followers et attirer un nouveau sponsor avec un gros chèque sans éthique… Quant à nous, nous nous indignons, puis bière ouverte sur le canapé, on oublie qu’ils ont corrompu notre passion en espérant voir un beau match. 

SHARE