Dent cassée, poignet fracturé, points de suture à l’arcade sourcilière… c’est le bilan d’un match de Régional 1 U18 qui a dégénéré dimanche dernier. Impensable…

« Mon fils de huit ans était avec moi et il m’a demandé, c’est quoi papa ce football ? » Le témoignage d’Anthony Néhémie, l’entraîneur de l’équipe U18 de La Ligugéenne à nos confrères de France Bleu, laisse pantois. Samedi dernier, la rencontre entre l’AS Panazol (Haute-Vienne) et son club a dégénéré alors qu’on jouait la… 90e minute après un accrochage entre deux joueurs.

La suite des événements fait froid dans le dos ! Selon les informations de La Nouvelle République, un joueur de Panazol a frappé trois joueurs et un dirigeant du club de la Vienne avec un bilan assez lourd : contusions à la tête pour le premier joueur, œil amoché et dent cassé pour un second, poignet cassé pour un troisième, arcade sourcilière (deux points de suture) pour le dirigeant. « Il nous a boxé comme à la télé, je n’ai jamais vu ça de ma vie ! » a assuré le technicien ligugéen sur le site de France Bleu.

Des déclarations bizarres du président de Panazol

Une vingtaine de fonctionnaires de la Police National ont dû intervenir pour ramener le calme au stade de Morpiénas à Panazol. L’auteurs des coups a été interpellé. Le lundi matin, plusieurs plaintes ont été déposées pour les Ligugéens. « Il y a des fautes des deux côtés, a réagi Dominique Mounier, le président de Panazol auprès de la radio régionale. C’est étrange… En revanche, lundi matin les gens de Ligugé sont allés porter plainte au commissariat de Poitiers. Ils n’ont pas voulu le faire à Limoges parce qu’ils n’étaient pas très à l’aise. »

Étrange… c’est plutôt cette réaction du Panazolais qui a en outre ajouté : « Regardez des images de rugby : 90 % des garçons qui prennent un marron sur le terrain se retournent et en mettent un autre ! » En attendant, une instruction devrait être ouverte par la commission de discipline de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine. Sans compter les suites judiciaires. Mais c’est quand même triste de voir ce genre de comportements sur des terrains de football !


PARTAGER