Le Gouvernement a publié le liste des départements où le couvre-feu va être avancé à 18 heures. Le sport sera bien sûr interdit.

Comme pressenti depuis plusieurs jours, le Gouvernement a décidé d’étendre le couvre-feu à partir de 18 heures au lieu de 20 heures dans plusieurs départements. Ceux-ci ont été dévoilé ce midi dans le JT de 13 heures de TF1. Ils ne seront finalement que quinze : Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardennes, Doubs, Jura, Marne, Haute-Marne, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Nièvre, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Vosges et Territoire de Belfort.

« Le couvre-feu fonctionne car on limite les interactions de la sphère privée, a expliqué Gabriel Attal. En Guyane, on a vu que ça fonctionnait. Dans une semaine, on fera un point sur les effets de ce couvre-feu dans ces 15 départements. » Et le sport n’échappe pas à la règle puisque le porte-parole du Gouvernement a insisté sur le fait que « toutes les activités doivent s’arrêter, même s’il y aura une tolérance lors des premiers jours ».

Pas d’entraînements collectifs le 7 janvier ?

Tous les clubs de ces quinze départements devront donc faire le nécessaire afin que les entraînements soient terminés afin que leurs joueurs soient rentré chez eux avant 18 heures. Autant dire qu’il sera impossible d’organiser des séances en semaine pour les jeunes ou les seniors. Cette liste de départements avec un couvre-feu avancé pourrait être étendue si besoin la semaine prochaine.

Mais Gabriel Attal a aussi insisté sur le fait que « les lieux culturels comme les théâtres et les cinémas ne pourront pas rouvrir le 7 janvier ». Ce qui met encore plus de doutes sur une reprise des entraînements collectifs à cette date comme c’était souhaité par la Fédération Française de Football. Interrogé, le Ministère des ports nous a indiqué que « la situation sanitaire va être réévaluée d’ici au 7 janvier et des décisions seront prises en conséquence ». Cela devrait donc être au plus tôt le 20 janvier prochain.