FC Coteaux du Vignoble
Pierre-Emmanuel Besse et ses coéquipiers ont éliminé deux clubs de National 3 ! (Photo FC Coteaux du Vignoble)

Pierre-Emmanuel Besse a été un des artisans de la qualification du FC Côteaux du Vignoble (D1) au 5ème tour de la Coupe de France aux dépens de Fontenay (N3). À 25 ans, le gardien de but savoure.

Pierre-Emmanuel, quel est ton sentiment après cette qualification contre Fontenay, une deuxième équipe de National 3 après Saint-Nazaire ?

« C’est de la fierté ! Là, on peut réellement parler d’exploit. Contre Saint-Nazaire, il y avait, je pense, l’effet de surprise. Ils ne s’attendaient pas à un tel niveau de notre part. Fontenay joue les premiers rôles dans le championnat de N3 sur ce début de saison, ils étaient au courant de notre performance au tour précédent. On savait que ça allait être plus compliqué et qu’ils allaient nous laisser aucune chance, surtout qu’ils ont mis l’équipe type hier. On a abordé ce 5ème tour en étant concentrés, avec un certain recul tout essayant de prendre du plaisir. Car des matches comme ça, on n’en vit pas beaucoup dans une vie de footballeur amateur… »

Quels ont été les ingrédients pour accrocher ce résultat ?

« On a tout simplement réalisé le match parfait, surtout défensivement car on a été extraordinaires à ce niveau-là. Tout le monde a été énorme du gardien jusqu’à l’attaquant et le coach a mis en place un schéma de jeu que tout le monde a respecté. On a réussi à ne pas prendre de but et à accrocher la séance de tirs au but. Il y avait beaucoup de monde autour du terrain et ça a peut-être joué en notre faveur. Nous avons réussi à nous mettre au niveau, on a concédé des occasions, j’ai été mis à contribution mais c’est juste exceptionnel d’accrocher ce 6ème tour. »

Pierre-Emmanuel Besse : « On a tous envie de travailler ensemble ! »

Justement, maintenant il n’y a plus trop de surprises, non ?

« On va essayer de continuer un petit peu cette aventure mais le contrat est rempli depuis bien longtemps. Maintenant, ce n’est que du bonus ! On prend les matches comme ils viennent, en espérant tirer un gros et surtout recevoir chez nous. Tu passes c’est extraordinaire mais tu retiendras forcément le parcours ! En tout cas, quand ça tourne comme ça, tu as du monde à l’entraînement, de la concurrence. On essaye tous de se mettre au niveau. »

Qu’est ce qui fait la force de ce groupe ?

« La cohésion et c’est peu de le dire ! On se voit aux entraînements, aux matches, en dehors. On a tous envie de travailler ensemble… et quand on voit comment ça marche ! L’année dernière, on est descendu de R3 à D1, dans des conditions un peu particulières et nous sommes désormais revanchards. On essaye de rendre ce qu’on n’a pas pu donner l’année dernière aux supporters, à tout le club. Et si on pouvait accueillir un gros comme le Mans ou Cholet pour ce 6eme tour, ça serait juste une fête exceptionnelle. »

>>> Les beaux exploits des clubs de District au cinquième tour

SHARE