Pierre Aristouy sait que la saison sera difficile.
Pierre Aristouy et son staff ont changé leur manière de jouer pour le match à Granville. (Photo Jérôme Bouchacourt)

Après la victoire à Granville, ce samedi (5-2), l’entraîneur de la réserve du FC Nantes se confie sur les clés de cette belle performance.

Marquer cinq buts à Granville, c’est une sacrée prouesse ?

« Oui en effet ! Marquer cinq buts à l’extérieur, chez une équipe qui était deuxième du classement, c’est une belle performance. Surtout qu’on n’avait inscrit que 14 buts en 14 journées depuis le début de saison. Mais tout le mérite en revient aux joueurs ! »

Vous restiez sur trois matchs sans victoire, dont deux défaites. Quelles sont les clés de ce succès ?

« Durant la trêve, on a pas mal travailler en regardant notamment les vidéos des matchs de la phase aller. On a fait le constat qu’il fallait changer de système afin de mettre les joueurs dans des positions pour qu’ils soient plus efficaces. Car on était sur du très classique lors de cette première phase. »

« Louza ? Il est dans une optique de progression ! »

C’est à dire ?

« Dans ma réflexion de mi-saison, j’ai eu l’impression de n’avoir pas eu beaucoup de temps pour étudier l’aspect tactique. Et pour faire progresser les joueurs, et espérer qu’ils intègrent le groupe professionnel, on se doit de les mettre dans les meilleurs conditions possibles. On a donc changer notre schéma de jeu et les joueurs ont adhéré tout de suite. »

A l’image d’Imran Louza, auteur d’un triplé à Granville ?

« Imran a été positionné plus bas sur le terrain, dans un rôle de milieu relayeur. Son match avec les pros en coupe de France contre Châteauroux lui a fait du bien. Il est vraiment dans une optique de progression. Mais tous les joueurs ont répondu présent. Il faut désormais confirmer. »


PARTAGER